VTC : Les voitures électriques plus rentables que le diesel


Publicité

C’est ce que conclut dans une nouvelle étude l’ONG Transport & Environnement concernant les chauffeurs Uber dans de nombreuses capitales européennes dont Paris, Berlin, Madrid et Lisbonne. Avec des conditions cependant.

Kilométrage élevé

Pour un particulier comme un professionnel, le prix plus élevé des voitures électriques par rapport aux modèles équivalents thermiques s’amortit d’autant plus rapidement que l’exploitation des véhicules est intense. Et ce en raison d’une énergie en général 3 fois moins coûteuse actuellement en France.

Selon Transport & Environnement, les chauffeurs Uber parcourent 5 fois plus de kilomètres qu’un automobiliste européen moyen : 60.000 contre 12.000 kilomètres. Certains avalent régulièrement 300 km par jour.

Un kilométrage élevé constitue la première condition que remplissent déjà les conducteurs de VTC et de taxi dans leur grande majorité.

Accès à la recharge

Deuxième impératif pour bénéficier d’un meilleur TCO (coût total de possession) sur 4 ans : avoir accès à des moyens à faible coût pour faire le plein en électricité, en particulier en se branchant la nuit sur une prise chez soi aux heures creuses ou en bénéficiant d’un tarif préférentiel aux chargeurs rapides.

Sans cela la voiture électrique se montrera globalement plus coûteuse sur 4 ans que le modèle diesel équivalent. C’est particulièrement vrai à Bruxelles et à Berlin, 2 des capitales où l’avantage financier à exploiter un VE est dans tous les cas moins net.

En revanche à Lisbonne le VE reste souvent gagnant même sans accès privilégié à la recharge.

Catégorie Medium

C’est sur les voitures de la catégorie Medium, dans laquelle entrent par exemple la Nissan Leaf 62 kWh et la Skoda Octavia, que l’avantage à exploiter un modèle électrique est le plus flagrant sur 4 ans, avec un gain moyen de 14% (EU27) en termes de TCO par rapport au diesel récent équivalent.

Grâce à un prix de l’électricité plus bas (0,16 euro du kWh, contre 0,20 à Lisbonne et Madrid, 0,26 à Bruxelles et 0,29 à Berlin) et aux diverses aides du gouvernement dont la bonus environnemental, c’est à Paris que la situation est la meilleure avec 24% de moins sur le coût total de possession. De quoi économiser de l’ordre de 3.000 euros par an.

Catégories Access et Large

Les voitures électriques à batterie restent moins chères à utiliser que les diesel récents équivalents dans les catégories contiguës Access (Nissan Leaf 40 kWh vs Fiat Tipo diesel) et Large (Tesla Model 3 Standard Range+ 54 kWh vs Mercedes C-180d).

Le gain est respectivement de 9 et 13% en moyenne en Europe sur 4 ans, 20 et 17% à Paris, 15 et 25% à Lisbonne, mais seulement 6 et 6% à Berlin. Des chiffres qui s’entendent avec un accès à la recharge aux meilleurs coûts.

Dans le cas contraire les gains sont principalement observables à Lisbonne : -2 et -13% de TCO sur les VE des catégories Access et Large.

Les Tesla Model S et X jamais gagnantes ?

Nombre de conducteurs de taxi et de VTC ont choisi depuis des années de passer à l’électrique avec les seuls modèles haut de gamme qui existaient alors : les Tesla Model S et Model X.

Selon Transport & Environnement, qui a opposé la berline américaine 100 kWh à la Mercedes E-200d, ces voitures branchées premium ne sont jamais gagnantes en termes de TCO sur 4 ans pour les chauffeurs Uber. Que ce soit sans un accès privilégié à la recharge (+55% pour l’Europe, +50% à Paris, + 25% à Lisbonne, + 74% à Berlin) ou avec (+21% pour l’Europe, +19% à Paris, + 6% à Lisbonne, +25% à Madrid et Bruxelles, + 38% à Berlin).

Plaidoyer pour des taxis et VTC électriques

Balayant les différents programmes environnementaux en Europe, l’ONG milite pour l’adoption massive des véhicules électriques par les conducteurs de taxi et de VTC. Ces derniers ont vu leur effectif tripler sur 4 ans à Paris, passant de 10.000 en 2016 à environ 30.000 aujourd’hui, à comparer aux 88.000 chauffeurs de type Uber à Londres.

« Pour réaliser l’objectif de villes plus propres, les autorités devront nettoyer le parc automobile. Il est parfaitement logique sur le plan économique et climatique d’électrifier entièrement les véhicules à kilométrage élevé comme les VTC et taxis », commente Yoann Le Petit, nouvel expert en mobilité chez T&E.

Il y voit 4 avantages majeurs : un air plus pur pour les citadins, des quartiers plus calmes, moins d’émissions néfastes pour le climat, et des conducteurs qui gagneront plus d’argent.

5 mesures pour des taxis et VTC électriques

Transport & Environnement formule 5 mesures pour passer à une adoption massive des véhicules électriques par les conducteurs de VTC et de taxis : des licences spécifiques, des chargeurs rapides aux stations dédiées, un accès facilité à la recharge lente chez soi ou dans les rues, permettre aux taxis électriques de passer en tête à leurs stations et aux VTC d’utiliser les couloirs réservés aux bus, mettre en place des aides spécifiques pour permettre à ces chauffeurs de passer aux VE.

Accès à l’étude de Transport & Environnement


En savoir plus sur le véhicule Nissan Leaf

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre