Voiture électrique : Nissan dévoile ses plans et mise sur la batterie solide


Patron de Nissan, Makoto Uchida vient de révéler les plans de la marque pour les 10 années à venir

Nissan a présenté sa stratégie d’électrification pour les dix années à venir. La firme japonaise, alliée de Renault, compte énormément sur sa technologie de batteries solides.

Comme tous les constructeurs, Nissan doit se réinventer au milieu d’une période qui se place sous le signe de l’électrification. Le constructeur n’a actuellement qu’un modèle électrique, la Leaf, et va sortir bientôt son grand SUV électrique Ariya.

Publicité

Mais l’objectif pour l’entreprise est d’accélérer cette transition, et ce pour plusieurs raisons. Outre l’avance que certains constructeurs sont en train de prendre, elle veut rester dans le bon tempo.

Makoto Uchida, le PDG de Nissan, explique que le futur modèle commercial de Nissan reposera sur trois piliers. Le premier concerne la crise climatique, un sujet qui est « inévitable » selon lui. Le second porte sur l’aspect social et les défis de société autour de l’automobile. Le dernier point sur lequel Nissan se reposera sera la prise de conscience de ses clients de ces changements.

50 % de ventes électriques en 2030

Nissan a décidé de faire radicalement évoluer sa vision de l’automobile, que ce soit dans la technologie ou dans son approche du secteur. Le plan Ambition 2030 se base sur l’électrification, et les investissements ont déjà débuté.

La firme a déjà engagé 7,8 milliards d’euros de frais pour se préparer à ce grand changement depuis 2010. Elle prévoit de dépenser 15,6 milliards d’euros supplémentaires dans les cinq prochaines années, toujours dans le même but.

Makoto Uchida a expliqué vouloir que Nissan participe « à un monde plus propre, plus sûr et plus inclusif ». Ces points seront au centre des investissements que continuera de faire Nissan.

Des dépenses qui se matérialiseront par l’arrivée de 23 nouveaux modèles, dont 15 véhicules électriques. Nissan veut rendre ses véhicules électrifiés plus abordables, et espère qu’ils représenteront 40 % de ses ventes dans cinq ans. L’objectif du constructeur est de vendre 50 % de voitures électriques en 2030.

Nissan va se lancer dans la batterie solide en 2028

Pour tenir ses ambitions, Nissan prévoit d’augmenter sa production de batteries et de cellules dans ses propres usines. La production de batteries atteindra une capacité annuelle de 52 GWh en 2026, et de 130 GWh en 2030, chiffre le constructeur. Ce plan de développement de capacité n’est pas le seul pour Nissan autour des batteries. La marque japonaise a ainsi révélé qu’elle lancerait un projet qui pourrait s’avérer révolutionnaire à l’avenir.

Nissan introduira ainsi sa première batterie solide en 2028, avec une usine pilote à Yokohama qui sera fonctionnelle en 2024. Sa construction débutera dès l’année prochaine, et les premiers prototypes sortiront des lignes pilotes en 2024.

Les batteries solides auront une densité énergétique deux fois supérieure. Uchida explique qu’elles nécessiteront 1/3 de temps de charge en moins.

Si Nissan veut démocratiser la batterie solide, c’est aussi pour des raisons financières. La marque nipponne évoque un coût de 65 $/kWh, soit moins de la moitié des coûts actuels.

Ce projet coûtera à lui seul un milliard d’euros à Nissan dans les cinq prochaines années. Si tout se déroule comme prévu, la production de masse de ces batteries se lancera en 2028.

Des usines plus propres et des batteries vertueuses

Nissan va aussi investir dans des batteries plus vertueuses, sur le principe du reconditionnement. Le constructeur souhaite ainsi implanter des usines dans ce but en Europe, au Japon et aux États-Unis.

De nombreuses études et des tests ont montré récemment que les minerais déjà utilisés dans des batteries conservent de bonnes propriétés énergétiques. C’est ce que cherche Nissan, afin de réussir à réutiliser ses batteries au fil des générations.

Enfin, c’est dans ses infrastructures que Nissan veut changer la donne. La marque veut réduire de 40 % les émissions polluantes de ses usines, notamment en adoptant des générateurs d’énergie à l’hydrogène.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre