En réponse à l’appel des professionnels de l’automobile, le gouvernement vient d’annoncer la prolongation des montants actuels du bonus écologique jusqu’au 30 juin 2021.

Face au nouveau confinement, le gouvernement tente de contenir une nouvelle chute du marché automobile. Alors qu’il prévoyait de réduire les montants du bonus écologique à compter du 1er janvier 2021, le ministère de l’Économie a décidé de faire machine arrière en maintenant les barèmes actuels jusqu’au 30 juin 2021.

« Pour tenir compte des perturbations engendrées sur les ventes de véhicules, les barèmes actuellement en vigueur du bonus et de la prime à la conversion seront prolongés jusqu’au 30 juin 2021 » a justifié le ministère de l’Économie. Attendus dans les prochains jours, les nouveaux barèmes seront ainsi en vigueur le 1er juillet 2021 au lieu du 1er janvier 2021 comme initialement prévu.



Jusqu’à 7 000 €

Avec le prolongement du bonus, les indécis bénéficieront de quelques mois supplémentaires pour se décider. Pour les particuliers, le montant actuel du bonus s’élève à 7 000 € pour l’achat d’une voiture électrique dont le prix de vente est inférieur à 45 000 € TTC. Il descend ensuite à 3 000 € pour les modèles vendus entre 45 000 et 60 000 € TTC avant de disparaître au-delà.

Pour les entreprises, les critères sont les mêmes, mais l’aide maximale se limite à 5 000 € pour les voitures électriques dont le prix de vente est inférieur à 45 000 € TTC.

Prix d’achat TTC

Particuliers

Entreprises

< 45 000 €

7 000 €

5 000 €

– 60 000 €

3 000 €

3 000 €

> 60 000 €

0 €



0 €

Les hybrides rechargeables profitent également de la prolongation du barème. Alors qu’il devait être réduit à 1 000 € à compter du 1er janvier 2021, le bonus de 2 000 € est maintenu jusqu’au 30 juin 2021. Une fois encore, les critères ne bougent pas. Seuls les véhicules dont le prix d’acquisition est inférieur à 50 000 € TTC et l’autonomie urbaine en cycle WLTP est supérieure à 50 km pourront en profiter.

Au même titre que le bonus, la prime à la conversion est elle aussi prolongée pour six mois. Introduite le 3 août dernier, la dernière version du barème est ainsi valide jusqu’au 30 juin 2021.

 

Le programme du malus inchangé

Si les aides à l’acquisition sont prolongées, le durcissement du malus est lui confirmé avec un seuil d’application qui tombera à 133 g CO2/km à compter du 1er janvier 2021 au lieu de 138 g/km aujourd’hui.

Un temps évoquée pour 2021, la taxe au poids reste également d’actualité avec une mise en place au 1er janvier 2022.