Avant de s’engager sur un trajet exceptionnel en voiture électrique, il est recommandé de consulter un planificateur d’itinéraire. Disponible sur smartphone, l’outil permet d’être guidé sur la route comme sur les bornes de recharge. C’est une vraie garantie contre les pannes et autres galères de voyage. Mais comment l’utiliser au mieux ?

Il y a quelques mois, nous avions relayé le témoignage catastrophique d’un néo-conducteur de voiture électrique. L’homme s’était engagé dans un trajet de 300 km sans s’être renseigné sur les bornes et l’itinéraire à emprunter. Après 10 heures de voyage cauchemardesque, il annonçait à la presse se séparer définitivement de son véhicule à batterie. Cette expérience malheureuse aurait pu être évitée en utilisant un planificateur d’itinéraire.

Entièrement gratuit, l’outil est accessible via une application smartphone ou un site internet. À la manière d’un GPS, il s’adapte aux spécificités des véhicules électriques pour déterminer le trajet à emprunter ainsi que les bornes où recharger. Deux planificateurs d’itinéraires très performants sont à disposition du public : « Chargemap » et « A Better Routeplanner ». Particulièrement abouti, ce dernier est le plus ancien des outils dédiés aux utilisateurs de voitures électriques. Il est adapté aussi bien aux novices qu’aux conducteurs avertis grâce à ses modes expert et simplifié.

Le planificateur Chargemap

Le planificateur d’itinéraire de Chargemap est plus récent. L’opérateur de mobilité et localisateur de bornes a lancé son propre outil durant l’été 2021. Il est accessible à tous et peut donc être utilisé sans connaissances particulières. À la différence d’A Better Routeplanner, le planificateur Chargemap considère l’état des bornes en temps réel. Une particularité qui permet d’éviter les points de charge hors service.

Son fonctionnement est très simple. Il faut d’abord lancer l’application sur son smartphone Android ou Apple, puis renseigner ses points de départ et d’arrivée. Vous devez ensuite préciser le modèle de votre véhicule, les niveaux de batterie souhaités au départ comme à l’arrivée et enfin, la vitesse maximale que vous prévoyez au cours du trajet.

Des informations très complètes sur les bornes

À partir de ces informations, l’algorithme calcule en une poignée de secondes le chemin le plus adapté. L’itinéraire à suivre et les bornes où s’arrêter sont ainsi affichés sur une carte. Une feuille de route vous indique également la distance à parcourir entre chaque escale et la durée de chaque recharge. Vous verrez qu’il n’est pas systématiquement nécessaire de faire un plein complet, un appoint de quelques dizaines de minutes suffisant la plupart du temps.

En cas de doute sur un point de charge ou simplement pour en savoir davantage, vous pouvez afficher toutes ses caractéristiques en un clic. La fiche donne notamment accès aux précieux commentaires des utilisateurs. Pour vous diriger vers une autre borne si cela est nécessaire, l’application propose une touche « bornes alternatives » qui fait apparaître l’intégralité des points de charges situés à proximité. L’outil étant récent, il est possible qu’il affiche encore quelques incohérences sur certains itinéraires atypiques. Sachez toutefois que le planificateur est régulièrement mis à jour et amélioré au fil du temps et des retours des utilisateurs.

Le planificateur A Better Routeplanner

Le fonctionnement de cet outil est globalement similaire à celui de Chargemap. Lieu de départ et d’arrivée, niveaux de batterie, modèle de véhicule : on y renseigne les mêmes informations. A Better Routeplanner (ABRP) se démarque cependant en proposant un mode expert, qui ouvre accès à un panneau extrêmement complet de données à préciser : poids des bagages et passagers, météo, consommation moyenne personnalisée, type de chargeurs, etc.

Contrairement à Chargemap, ABRP présente aussi l’avantage d’estimer les prix des recharges sur sa feuille de route. Les différences de temps de charge et de parcours entre Chargemap et A Better Routeplanner sont souvent le résultat d’estimations différentes de ses concepteurs. Le premier outil peut, par exemple, être plus ou moins optimiste sur la capacité d’un véhicule à recharger rapidement que le second.

Un planificateur d’itinéraire n’est jamais fiable à 100 %

Dans tous les cas, sachez qu’aucun planificateur d’itinéraire ne pourra être totalement conforme avec le trajet que vous réaliserez. L’application ne peut pas connaître votre comportement de conduite, l’état du trafic, ni les conditions météorologiques à l’instant même ou vous roulez. Il y a un très grand nombre de variables et d’inconnues qu’un programme informatique, aussi performant soit-il, ne peut actuellement considérer. « Le but, c’est le chemin », disait Goethe. Vous pouvez donc laisser un peu de place à l’inconnu et à l’aléatoire au cours de votre voyage.

Tesla : un cas à part

Si les GPS embarqués à bord des voitures électriques ne proposent pas d’outils de planification, Tesla fait une nouvelle fois figure d’exception. Unique, le système d’infodivertissement du constructeur américain intègre un outil de calcul d’itinéraire très performant qui s’appuie sur le vaste réseau de superchargeurs de la marque. Connecté au véhicule, celui-ci s’ajuste en temps réel au niveau de charge de la batterie. Il permet également de préchauffer la batterie avant chaque étape pour optimiser les performances de charge.

Par souci de transparence, notez que Chargemap et SAABRE, la société éditrice d’Automobile Propre, sont la propriété du groupe Brakson.