Habitué à faire cavalier seul et se démarquer des consortiums alliant les grands constructeurs, Tesla devrait finalement rejoindre Ionity. Quatre autres groupes automobiles seraient également en négociations pour s’associer au réseau de recharge ultra-rapide européen.

Les superchargeurs Tesla n’ont plus le monopole de la recharge ultra-rapide en Europe. Les 135 kW du réseau propriétaire du constructeur californien sont détrônés depuis peu par Ionity. Le réseau lancé fin 2017 par Volkswagen, Audi, BMW, Mercedes, Ford et Porsche propose des bornes de 350 kW. Une puissance si élevée qu’elle intéresse presque tous les groupes automobiles mondiaux.



Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, Fiat-Chrysler, PSA (Peugeot-Citroën-Opel), Jaguar-Land Rover et Tesla seraient en discussions avec Ionity pour rejoindre l’initiative. Si ces constructeurs ne se sont pas encore accordés pour équiper leurs modèles électriques d’un connecteur de recharge commun, cette union pourrait signifier la consécration du standard européen Combo CCS comme standard universel.

Vers une standardisation de Tesla ?

En rejoignant Ionity, Tesla devra participer à son financement et s’impliquer dans ses développements. Alors qu’il est improbable que le constructeur impose son système de recharge propriétaire, il devra trouver des solutions pour rendre ses véhicules compatibles avec ces bornes. Aucun modèle Tesla ne peut aujourd’hui recharger via le standard Combo CCS proposé sur les stations Ionity. Offrira t-il un adaptateur homologué à ses clients ? Équipera t-il ses véhicules d’un port conforme à la norme européenne ? Nous n’en savons rien à ce stade, mais il est certain qu’avec la démocratisation de la mobilité électrique, la firme de Palo Alto devra peu à peu s’ouvrir à des standards universels. Fin 2017, le constructeur avait déjà révélé un système à deux connecteurs. Destiné au marché chinois, celui-ci associe le standard du constructeur au GB/T, la prise utilisée pour la recharge rapide en Chine.

Double connecteur présenté fin 2017 par Tesla associant son standard à la prise chinoise GB/T

Après avoir mis en service une première station à Aabenraa au Danemark fin 2017, Ionity a inauguré une seconde station en avril 2018 sur l’aire de Rasthof Brohtal en Allemagne. Le réseau prévoit d’installer 400 stations dans 19 pays d’Europe d’ici 2020, dont une cinquantaine en France.