Fort d’un coût à l’usage particulièrement réduit, le superéthanol E85 fait de plus en plus d’adeptes dans l’Hexagone. Un secteur sur lequel se positionne Ford avec une gamme composée de six modèles d’ici fin 2021.

Longtemps discret sur le marché, le carburant E85 accélère. Constitué de 65 à 85 % de bioéthanol et de 15 à 35 % de sans-plomb 95 (SP95) selon les saisons, il a déjà séduit près de 100 000 utilisateurs en France. Il faut dire que les arguments économiques ne manquent pas…



Un carburant deux fois moins cher à la pompe

Plus que l’écologie, c’est essentiellement l’économie qui incite de plus en plus d’utilisateurs à opter pour ce carburant vert. Favorisé par une TICPE réduite, le superéthanol E85 est aujourd’hui proposé aux alentours de 0,65 centime le litre. Il est ainsi deux fois moins cher que le SP95-E10, affiché à près de 1,5 €/litre.

Si l’E85 engendre une surconsommation de l’ordre de 15 à 20 % compte tenu de son moindre pouvoir énergétique, la différence reste largement au bénéfice de l’usager. Avec un plein oscillant entre 20 et 25 €, les économies sont réelles. Elles peuvent aller de 500 à près de 1 000 € par an en fonction de la taille du véhicule et du kilométrage parcouru.

Source : Ministère de la Transition écologique

Une gamme complète chez Ford

S’il est possible de passer par un boîtier spécifique pour convertir la plupart des modèles essence du marché à l’E85, certains constructeurs ont fait le choix d’intégrer la technologie en « première monte » dès la sortie d’usine. C’est le cas de Ford. Pionnière avec son offre Flexifuel, la marque américaine a entamé une véritable offensive sur le segment du superéthanol. Sa gamme E85 sera composée de six modèles d’ici la fin de l’année.

Le crossover Puma pour fer de lance

Attendu dès le mois de juin, le Ford Puma E85 sera commercialisé aux côtés de la Fiesta et pourrait rapidement devenir l’un des best-sellers de la marque américaine.

Esthétiquement identique aux autres motorisations, le Puma au superéthanol repose sur un moteur EcoBoost Flexifuel de 125 chevaux, capable de fonctionner à l’essence ou à l’E85. En matière de consommation, la moyenne en cycle mixte est annoncée à 7,6 l/100 km ce qui correspond à un coût inférieur à 5 €/100 km.

Décliné en cinq finitions, le Puma E85 n’est pas plus cher que les autres motorisations de la gamme. Proposé à partir de 23 300 € dans sa version de base Titanium, il grimpe à 29 400 € dans sa déclinaison haut de gamme ultra-équipée Vignale.

Sur le segment des voitures particulières, deux autres modèles bénéficieront d’une déclinaison Flexifuel d’ici la fin de l’année. Alors que la Focus mHEV E85 occupera le segment des berlines compactes, le nouveau Kuga FHEV se positionnera comme l’un des premiers modèles « full-hybrid » E85 du marché. Animé par une motorisation de 190 chevaux, le SUV américain sera capable de se mouvoir en électrique sur de courtes distances et bénéficiera des tarifs imbattables du superéthanol pour les longs trajets.

Alors que la généralisation des Zones à Faibles Émissions (ZFE) impose une sortie progressive du diesel, Ford déclinera également sa technologie Flexifuel sur deux de ses utilitaires : la Fiesta Affaires sur le segment citadin et le Transit Connect sur celui des fourgons de taille moyenne. Les deux modèles seront disponibles après l’été.



Découvrir la gamme Ford E85

 

Sur le segment citadin, la Puma et la Fiesta seront les premiers modèles à bénéficier de la nouvelle offre E85 du constructeur.

De nombreux avantages à l’achat

Si l’acquisition d’une voiture E85 ne donne droit à aucun bonus, le carburant bénéficie d’un abattement de 40 % sur ses émissions de CO2. De quoi permettre d’échapper au malus. La carte grise est également gratuite dans de nombreuses régions.

Les professionnels profitent également de plusieurs avantages. Au programme : une TVA récupérable à 80 % (comme pour le diesel et même 100 % pour les versions utilitaires) et une exonération de TVS sur les 12 premiers trimestres pour les modèles hybrides E85 dont les émissions de CO2 sont inférieures à 100 g/km.

Un carburant vert largement disponible

Lorsqu’on parle de carburants alternatifs, le ravitaillement est souvent le sujet qui fâche. Bonne nouvelle : vous n’aurez pas de mal à trouver une pompe au superéthanol.

La France compte aujourd’hui plus de 2 300 stations E85 en activité, dont près de 600 déployées sur la seule année 2020.

Article réalisé en partenariat avec Ford. En savoir plus.