Alors que l’entreprise annonce son développement à l’international et le recrutement de cadres venus de Ford et Tesla, la nouvelle version des l’utilitaires légers électriques Work et Work L conçus et développés par Deutsche Post DHL est présentée. Le petit coup de jeune se remarque de suite.

10.000 Streetscooter en service

A la fin d’août dernier, 10.000 exemplaires de StreetScooter étaient en service, très majoritairement au sein de l’entreprise allemande de messagerie.



Son constructeur estime que cette flotte a parcouru au total plus de 100 millions de kilomètres. Grâce à ces utilitaires électriques, ce serait 36.000 tonnes de CO2 qui ne seront plus relâchées dans l’atmosphère chaque année.

La diffusion de l’engin devrait s’accélérer. Déjà les usines d’Aix-la-Chapelle et de Düren, en Allemagne, totalisent une capacité de production de 20.000 unités.

Des chiffres presque modestes au regard du programme prévu en Chine avec le fabricant en automobiles Chery Holding Group qui table sur 100.000 exemplaires de type nouveau Work L (adapté aux exigences locales) dès 2021, pour ce pays et l’exportation.

Une annonce farfelue ? Pas vraiment ! Chery détient aujourd’hui 20% du marché chinois de l’utilitaire électrique. A noter que StreetScooter a aussi déjà un pied au Japon.

Recrutement d’un ancien cadre de Tesla…

Pour réussir son développement à l’étranger, StreetScooter vient de s’entourer de 2 pointures de l’industrie automobile bénéficiant d’une solide expérience à l’international.

Autrefois à la tête de la zone Scandinavie pour Tesla, Peter Bardenfleth-Hansen deviendra directeur de la croissance pour le constructeur allemand et sera chargé de renforcer l’organisation des ventes à l’exportation et de ses services énergétiques et logistiques innovants.

De lourdes responsabilités pour lesquelles il peut s’appuyer sur son expérience passée au service de la marque américaine. Pour elle, il a fait partie de la première équipe de dirigeants basés en Europe, développant différents marchés stratégiques pour Tesla, notamment en Norvège, au Japon et au Moyen-Orient.

« Rejoindre StreetScooter est à bien des égards ma progression idéale pour faire évoluer la mobilité, des énergies fossiles, aux énergies renouvelables », a commenté Peter Bardenfleth-Hansen.



Ce dernier est persuadé qu’il « était nécessaire de commencer cette révolution en électrifiant la mobilité personnelle », et estime que le gros basculement vers l’électromobilité interviendra en embarquant dans le mouvement les flottes professionnelles.

…et d’un autre passé chez BMW puis Ford

En remplacement de Fabian Schmitt, promu à un nouveau rôle dans l’entreprise, Ulrich Stuhec occupera le poste de responsable technique chez StreetScooter.

Il pilotera les nouveaux développements de véhicules, plateformes et technologies, y compris au sujet de la conduite autonome. Il sera également responsable de l’expansion en Chine.

Titulaire d’un doctorat en génie mécanique, Ulrich Stuhec a joué un rôle clé dans la mise au point des véhicules autonomes chez Ford Motor Company, aux Etats-Unis.

Son cursus affiche 25 années d’expérience dans le développement automobile, incluant un passage chez BMW, à Munich.

Ses anciens employeurs lui doivent d’avoir poussé de nombreux nouveaux modèles de camions et utilitaires plus légers, de voitures particulières et en particulier des SUV, aux Etats-Unis et au Brésil, en Chine et en Inde, en Europe et en Russie.

Nouvelle génération de Work et Work L

Un corps de caisse redessiné, une charge utile plus importante qui dépasse la tonne et permet d’embarquer jusqu’à 4 palettes Europe, un chargeur de batteries qui peut délivrer  11 kW de puissance maximale, une vitesse de pointe qui passe de 85 à 120 km/h : telles sont les principales améliorations apportées à la gamme des utilitaires électriques par StreetScooter.

Ce n’est cependant pas tout, puisque ces engins vont bénéficier de nouvelles fonctions pour davantage de sécurité, de confort et de commodité au travail. Ainsi : un système de climatisation automatique, un airbag passager, l’appel d’urgence sur accident eCall, l’avertisseur pour les piétons, le déverrouillage et le démarrage sans clé, des sièges chauffants pour les 2 occupants, des rétroviseurs extérieurs à réglage électrique et dégivrants, un système d’infodivertissement avec système mains libres Bluetooth utilisant DAB+, Apple Car Play et Google Android Auto.