Pour tourner la page du dieselgate, Volkswagen a décidé d’adopter une stratégie tournée vers les voitures électriques et autonomes. Sedric, le concept présenté au salon de Genève, se veut l’illustration de cette nouvelle vision.

Le concept Sedric, contraction de « SElf DRIving Car » (voiture autonome), est un véhicule complètement autonome et électrique. Du moins, sur le papier. En effet, il s’agit plutôt d’une « plateforme d’idée » destinée à présenter la stratégie du Groupe Volkswagen.

https://vimeo.com/206636427

Pas de volant, pas de pédales : le Sedric se pilote à la voix ou via un simple bouton qui permet d’appeler le véhicule. Volkswagen indique qu’il pourra trouver sa place au sein d’une flotte que le constructeur exploitera en tant qu’opérateur de service de mobilité. Un taxi du futur, le chauffeur en moins…

Le constructeur allemand explique toutefois qu’un tel véhicule sera aussi disponible à l’achat car il n’imagine pas un futur dans lequel les consommateurs cesseraient d’acheter des voitures pour utiliser uniquement des services de mobilité…

Ce qui est certain, c’est que le groupe voit de très nombreux avantages à ce type de véhicules électriques autonomes. Ils prendraient moins d’espace, consommeraient moins d’énergie tout en étant plus sûr et plus écologiques.

Tout cela semble encore un peu lointain et avec le Sedric nous sommes dans la plus pure tradition des concepts de salon : aucune information n’a été donnée sur la motorisation électrique ou la capacité batterie

Rêver c’est toujours agréable mais pour l’instant les consommateurs attendent du concret de la part de Volkswagen sur le segment des voitures électriques…