La fameuse deudeuche

Ça va mal pour l’industrie automobile française. Manque de compétitivité, marché automobile français en berne, désintérêt de la jeunesse pour l’objet automobile, etc… Faut-il continuer à broyer du noir ou à l’inverse, en profiter pour rebondir et inventer l’automobile de demain ?

Petite voiture pratique, économe et bonne à tout faire (ou presque) : voilà comment je serai tenté de définir le succès de l’automobile à la française.

Publicité


De la célèbre « deudeuche » à la très populaire « 4L », en passant par le sacré numéro de Peugeot (la 205) ou l’audacieuse Renault Twingo I, ces autos ont véritablement marqué l’histoire de l’automobile française. Il suffit de comptabiliser le nombre total d’exemplaires vendus pour s’en convaincre (+ de 20 M d’exemplaires pour ces 4 modèles, vendus en majorité sur le marché français).

Mais depuis la fin du siècle dernier, sous couvert de modernité et/ou de sécurité, cette culture de la petite voiture économe est en souffrance. Sous l’influence des marques allemandes notamment, les voitures françaises se sont embourgeoisées pour répondre à une clientèle de plus en plus exigeante, victime de la mode du « toujours plus ». Gadgétisées à l’extrême, certaines de ces petites autos sont même devenues la hantise des amateurs de mécanique qui jusqu’ici mettaient un point d’honneur à effectuer eux-même l’entretien de leur voiture.

La voiture bonne à tout faire, simple et peu coûteuse à entretenir s’appelle désormais Logan ou Sandero, elle est fabriquée en roumanie, et tanpis pour les emplois qui vont avec…

Une lueur d’espoir néanmoins : La déclaration récente du directeur général de Citroën, qui annonce pour 2014, une voiture « simple, économique, moderne, à un prix abordable ». Elle ne sera pas fabriquée en France (mais à Madrid en Espagne) et vu les normes de sécurité, le niveau de confort et les performances auxquelles les automobilistes sont désormais habitués, les interrogations demeurent quant à la volonté réelle de faire un véhicule aussi dépouillé que ne le fût en son temps la 2cv…

Allez, encore un petit effort, et d’ici à 2020, pourquoi pas une petite voiture électrique inspirée du génial Twizy, fabriquée en France, le tout pour moins de 10 000 € batterie incluse ? Chiche !

Crédit photoRallye 2CV

Publicité