Cherchant à élargir sa gamme d’utilitaires électriques, Renault vient de révéler son Master électrique au salon de l’automobile de Bruxelles. Autonomie annoncée : 200 km NEDC.

Voilà donc la « grosse » surprise que nous annonçait hier le constructeur sur les réseaux sociaux. Présenté en première mondiale au salon de Bruxelles, le Master ZE viendra élargir l’offre utilitaire du constructeur dès la fin de l’année. Pour le constructeur, il s’agit de répondre à la demande de ses clients désireux de trouver des solutions alternatives sur les segments supérieurs au Kangoo.

Batterie 33 kWh

Intégrée sur la partie avant du véhicule et fournie par LG Chem, la batterie lithium-ion cumule 33 kWh de capacité énergétique, soit l’équivalent du nouveau Kangoo, et annonce jusqu’à 200 kilomètres d’autonomie en cycle NEDC. « Dans la vie réelle, il faudra compter entre 80 et 120 km selon les usages » modère Vincent Geslin, Directeur de programme Renault.

Trop peu pour les professionnels ? Sans doute pour certains mais le constructeur au losange doit également parvenir à résoudre la difficile équation économique sur ce type de véhicule. Car si une plus grosse batterie permettra de monter en autonomie, elle occasionnera également un surcoût que les professionnels, toujours très sensibles au TCO, ne pourront peut-être pas supporter. Surtout, le constructeur parie que l’autonomie proposée sur ce nouveau Master électrique saura répondre aux besoins des professionnels, notamment pour la livraison du dernier kilomètre. Et si le constructeur ne donne pas le nom de ses futurs clients, on imagine que le groupe La Poste, qui possède déjà quelques milliers de Kangoo électriques, sera amenée à s’équiper.

Côté recharge, la trappe se situe sur l’aile avant droit du véhicule et tolère jusqu’à 7 kW de puissance pour une recharge complète en 6 heures.

Un moteur électrique hérité de la Zoé

Côté moteur, le Renault Master hérite du moteur R75 de la Renault Zoé. Fabriqué à Cléon, se moteur cumule 57 kW de puissance, soit 76 chevaux, et autorise jusqu’à 115 km/h de vitesse maximale.

Les clients auront également la possibilité de demander au constructeur de « brider » la vitesse pour mieux optimiser l’autonomie.

4 versions disponibles : de 8 à 22 m3

Disponible en trois longueurs et deux hauteurs, le Master ZE propose entre 8 et 22 m3 de volume utile et jusqu’à 1100 kg de capacité de chargement sur ses déclinaisons fourgon. La très bonne intégration du pack batteries permet de ne pas perdre en espace par rapport aux versions thermiques du Master, cette déclinaison électrique proposant des seuils de chargement parmi les plus bas du segment (54 à 56 cm).

Une variante « plancher cabine L3 » est également disponible et rend possible tout un panel de transformations pour les professionnels. Dans cette configuration, la charge utile peut monter jusqu’à 1400 kg et le volume jusqu’à 22 m3.

Lancement fin 2017

Le Renault Master électrique sera officialisé à la fin 2017 et devrait être assemblé sur les mêmes lignes de production que ses déclinaisons thermiques, à Batilly (Meurthe-et-Moselle).

Quant à ses tarifs, s’il est encore trop tôt pour en parler, Renault rappelle son objectif de proposer des véhicules à un prix abordable. De fait, ce futur Master électrique devrait recourir, comme le reste de la gamme, à une solution de location des batteries. Affaire à suivre…

Le Master électrique en images

Notez cet article