La Porsche Boxster E

C’est à l’occasion du Challenge Bibendum, organisé par Michelin, que j’ai pu monter à bord de la très convoitée Porsche Boxster E. Un moment unique, mas trop court à mon goût !

Je vous avais présenté la Boxster E en février et me voici avec un peu plus d’informations. Sachez tout d’abord qu’il existe deux versions de cette voiture électrique haute performance : une propulsion et une version quatre roues motrices.



Ces voitures embarquent des batteries Lithium-Iron-Phosphate que l’on retrouve entre l’essieu arrière et les sièges. Les 340 kg de batteries de la Boxster E ont une capacité de 29 kWh et ont été développées directement par Porsche.

Chacune des deux versions possède des caractéristiques qui lui sont propres : la propulsion abat le 0 à 100 km/h en 9,8 s et affiche une vitesse maximale de 150 km/h. La quatre roues motrices est plus véloce et se joue du 0 à 100 km/h en 5,5s avant d’atteindre sa vitesse maximale de 200 km/h. En bref, un beau joujou !

La Porsche Boxster electrique

Il fallut jouer des coudes parmi tous les journalistes et autres personnes présentes au Challenge Bibendum pour pouvoir l’essayer ! La Porsche Boxster E était véritablement la coqueluche des essais de cet événement, et la file d’attente était longue.

J’aurais aimé pouvoir en prendre le volant, mais les consignes de Porsche étaient sans appel : les essais se font uniquement sur le siège passager ! Quoiqu’il en soit, ce petit essai sur un circuit aménagé et assez restreint m’a permis de juger des sensations à l’accélération de la bête.

C’est vraiment impressionnant, ça accélère fort et en silence ! Les freins en céramique freinent brutalement, et tout cela n’a qu’un seul effet : me donner envie de prendre le volant. Nul doute, on est bien dans une voiture de sport ! La Boxster E est une magnifique preuve que la voiture électrique peut être respectueuse de l’environnement sans priver le conducteur des sensations de conduite et du fun.

J’ai apprécié ce petit tour, bien que trop court à mon goût, et il me tarde de pouvoir l’essayer sur route ouverte ! Tout cela en attendant un hypothétique modèle de série… car je crois que Porsche aurait tord de ne pas la produire !