Ces 3 voitures électriques sont proposées par 3 marques différentes du même groupe PSA et s’appuient toutes sur la plateforme e-CMP. Mais elles débarquent sur le marché branché avec chacune une identité propre.

Autonomie et recharge

Les Peugeot e-208, Opel Corsa-e et DS3 Crossback e-tense exploitent la même architecture technologique PSA e-CMP conçue pour les futurs modèles électriques du groupe des segments B et C. Elle embarque une batterie lithium-ion de 50 kWh de capacité énergique qui alimente un moteur électrique de 100 kW de puissance et de 260 Nm de couple.

De quoi s’autoriser à faire un copier-coller des performances de l’une pour les 2 autres ? Pas tout à fait !

Ainsi pour l’autonomie WLTP, parfois encore calculée de façon provisoire, qui serait de 340, 330 et 320 kilomètres, respectivement pour les Peugeot e-208, Opel Corsa-e et DS3 Crossback e-tense.

En revanche le pack devrait être rechargeable pour toutes les 3 selon 2 systèmes : rapide DC jusqu’à 100 kW (selon borne) au standard Combo CCS, et AC via connecteur type 2 (côté véhicule) relié à un chargeur 11 kW qui permet bien sûr de se brancher sur une prise domestique (de préférence renforcée).

…et autres performances

Si l’autonomie est légèrement différente d’un modèle à l’autre, c’est que quelques paramètres sont différents. Pénétration dans l’air, gestion de l’énergie, pneus (dimensions et modèle), etc. : Les constructeurs n’ont pas (tous) communiqué ces données.

Mais on peut déjà en déduire que les performances à l’accélération ne sont pas tout à fait identiques. Ainsi la DS3 Crossback e-tense réalise-t-elle l’exercice du 0 à 100 km/h en 8,7 secondes (3,3 s pour le 0-50 km/h), ce qui est à peine perceptiblement moins bon qu’avec l’Opel Corsa-e et la Peugeot e-208 qui se partagent ces chiffres : 0-100 km/h en 8,1 secondes, et 0-50 km/h en 2,8 s.

Dimensions

La plus allongée des 3 est la DS3 Crossback e-tense avec 4,12 m, les Peugeot e-208 et Opel Corsa-e s’inscrivant dans une même longueur de 4,06 m. Même remarque pour les 2 premières concernant la largeur : 1,79 m et 1,75 m respectivement pour les DS3 et Peugeot 208 électriques.

Cette information n’a pas encore été communiquée pour l’allemande, ni le volume de son coffre. Ce dernier est de 265 litres sur la e-208, bien moins généreux que celui de la DS3 e-tense : 350 litres (extensible à 1.050 litres en rabattant la banquette à l’arrière).

Design

Rien ne trahit au niveau de la présentation extérieure que ces 3 modèles de voitures électriques sont construites par des marques du même groupe.

Comme son nom l’indique explicitement, la DS3 Crossback e-tense est un petit SUV. Son look est assez massif. Sa haute calandre pourrait presque nous tromper sur ses origines qu’on imaginerait bien italiennes, par exemple.

La citadine Peugeot e-208 apparaît comme la plus agressive des 3, avec cette identité stylistique maison actuelle qui plaît beaucoup. C’est sans doute pour cela qu’elle est déjà très attendue. Pour nombre d’automobilistes qui veulent passer à la voiture électrique, elle apparaît comme l’anti Zoé, comme l’offre alternative au best-seller branché de Renault.

L’Opel Corsa-e est dans une autre logique. Sa forme est plus apaisante, plus homogène, également très équilibrée, et son constructeur la présente dans une délicieuse couleur orange acidulée qu’un toit noir rend encore plus désirable.

A bord

En ce qui concerne l’intérieur, c’est du côté de DS que se trouve l’originalité. Le style semble se chercher entre un cocon plutôt clair et enveloppant et un univers de cristaux qui inviterait à barouder hors des villes et des routes trop bien tracées, voire même de la planète Terre.

A l’inverse, l’Opel Corsa-e et la Peugeot e-208 semblent privilégier un certain classicisme identitaire avec un habitacle noir rehaussé d’inserts souvent en alu. Les boutons des commandes apparaissent cependant un peu futuristes sur la Peugeot, face à ceux de l’Opel qu’on pourra trouver finalement très communs. Sans jugement de valeur pour ces derniers, car beaucoup d’automobilistes apprécient une telle présentation.

Prix

Beaucoup d’informations manquent encore sur un ou plusieurs de ces 3 modèles. A commencer par le prix et la forme de commercialisation.

On parle de moins de 35.000 euros en Europe (donc hors bonus environnemental) pour la Peugeot e-208 dont la diffusion sous la forme d’une LLD pourrait être privilégiée en France. Si l’on ne sait rien à ce sujet pour l’Opel Corsa-e, en revanche la grille tarifaire commence à 39.100 euros TTC (bonus environnemental de 6.000 euros à déduire) pour la DS3 Crossback e-tense.

On peut s’attendre à ce que PSA pousse plus particulièrement la représentante en droite ligne du Lion, pour diverses raisons, dont celle de vouloir damer le pion au best-seller branché français. Ce qui classerait par effet de bord l’Opel entre elle et la DS.

Vote d’inclination

L’impossibilité d’établir en tous points des comparaisons entre les 3 modèles rend obligatoirement affectif et subjectif le vote que vous pourrez effectuer pour l’un d’eux. Qu’importe la raison (ligne de carrosserie, ambiance intérieure, fidélité à une marque, adhésion à l’esprit d’une autre, etc.) qui vous fera craquer pour l’allemande ou l’une des 2 françaises ! Ce qui compte, c’est votre élan premier !