Conséquence de l’excellente dynamique observée sur le marché du neuf, les ventes de véhicules propres progressent sur le marché de l’occasion. En octobre, près de 20 000 véhicules électriques et hybrides ont changé de propriétaire.

Sur le marché de la seconde main comme sur celui du neuf, les véhicules propres progressent à grande vitesse. Selon le dernier rapport de l’organisme AAA Data relayé par le Journal de l’Automobile, ce sont les hybrides qui ont connu en octobre la plus forte progression. Au total, 14 505 transactions ont été réalisées sur la période, soit 80 % de plus que l’an dernier. Au cumul, 94 559 voitures hybrides ont été vendues sur le marché de l’occasion sur les 10 premiers mois de l’année, soit une progression de 38,7 % par rapport à la même période l’an dernier.



Sur le 100 % électrique, la tendance est également à la hausse. Avec 3 352 transactions réalisées en octobre, le segment enregistre une progression de 55 % par rapport à l’an dernier. Son taux de pénétration reste toutefois modeste puisqu’il ne représente que 0,56 % des 593 411 ventes en occasion enregistrées le mois dernier. Au cumul annuel, le nombre de voitures électriques vendues sur le marché de l’occasion atteint 23 601 unités, soit une progression de 48,2 % par rapport à 2019.

Du côté des motorisations conventionnelles, c’est le diesel qui est en tête. Représentant 57 % des transactions avec 338 314 ventes enregistrées sur octobre, le gazole totalise 2 663 347 ventes depuis le début de l’année. En seconde position, l’essence cumule 233 368 changements de propriétaire en octobre (39 %) et 1 834 807 depuis le début de l’année.