La place pour la recharge d'une voiture électrique

Une étude menée par PwC révèle que seuls 1% des automobilistes en France, en Allemagne et au Royaume-Uni se disent intéressés par les voitures électriques, contre 21% qui s’intéressent aux voitures hybrides. Une conclusion qui soulève quelques questions…

Le contexte de l’étude

Voici les informations données par l’institut de sondage sur le contexte de l’étude : « Pour réaliser cette étude, PwC a interrogé 1500 acheteurs potentiels en France, en Allemagne et au Royaume-Uni qui ont l’intention d’acheter une nouvelle voiture dans les 12 prochains mois pour un usage personnel ».



Dans le communiqué de presse, PwC explique que « l’enquête […] révèle que la voiture électrique ne représente pas pour le moment une alternative crédible aux yeux des consommateurs ».

Quelle conclusion en tirer ?

Capture d’écran 2014-10-16 à 13.33.57

Pour être franc, ce chiffre de 1% me paraît extrêmement faible. Les ventes de voitures électriques (VP) représentent 0,5% des immatriculations en France. Cela voudrait donc dire que la moitié des acheteurs qui s’intéressent à la voiture électrique franchissent le pas pour en acheter une. Ce ratio me semble énorme.

Ma conviction, c’est qu’il y a plus de monde qui s’intéresse au véhicule électrique mais qu’il y a moins de personnes qui passent à l’acte. On connaît les nombreux freins : autonomie, recharge en co-propriété, etc. La seule explication qu’on pourrait trouver c’est que ce sont très majoritairement des professionnels qui achètent ces VP (l’étude porte sur les particuliers).

Reste à savoir comment la question a été posée aux sondés. J’ai contacté l’institut de sondage pour connaître la formulation exacte de cette question… De nombreux journaux ayant repris cette information, j’aimerai m’assurer qu’elle est interprétée correctement, au delà de l’effet de « buzz » qu’elle produit.

Je publierai la réponse obtenue sur cette page.

MISE A JOUR du 16 oct 2014 à 17h20 : la réponse de PwC

Bonjour,

Suite à votre demande, voici les éléments complémentaires avec le détail des questions de l’étude réalisée auprès des consommateurs européens. 



Ma nouvelle voiture devra être motorisée de la manière suivante : 

Moteur essence ou diesel : 61,6% (France : 54,6% ; Allemagne : 65,5% ; UK : 61,9%) 

Moteur hybride : 21% (France : 32,9% ; Allemagne : 20,8% ; UK : 12,6%) 

Moteur électrique : 0,9% (France : 1,6% ; Allemagne : 0,4% ; UK : 0,8%) 

Pas important – cet aspect n’aura pas un rôle majeur dans ma décision : 16,2% (France : 10,9% ; Allemagne : 13,1% ; UK : 24,8%) 

=> « D’après ce sondage, 21% des sondés se montrent davantage enclins à acheter aujourd’hui un véhicule hybride contre seulement 0.9% véhicule électrique. Cette proportion monte même à près de 33% pour les français! 74% des sondés pensent que, pour y arriver, le surcoût du véhicule hybride par rapport à un véhicule à moteur traditionnel ne devra pas excéder 2000 euros. », constate François Jaumain, Associé responsable du secteur automobile chez PwC. 

Quelles mesures sont prioritaires pour les consommateurs? 

Moins utiliser sa voiture n’est pas la priorité, voire pas envisageable pour 58% (France : 57% ; Allemagne : 55% ; UK : 61%). 

Eviter de posséder plusieurs voitures quand cela est possible : 13,8% (France : 14,1% ; Allemagne : 15,1% ; UK : 12,4%) 

Développer des moteurs qui consomment moins : 42% (France : 41% ; Allemagne : 43% ; UK : 41%) 

Acheter moins de SUV n’est pas la priorité voire pas envisageable pour 58% (France : 49% ; Allemagne : 63% ; UK : 63%) 

=> « Puisque pour 58% des sondés, ne pas acheter de SUV et moins utiliser sa voiture n’est pas la priorité voire pas envisageable du tout, les consommateurs montrent qu’ils ne sont pas prêts à faire des concessions sur le choix du type de véhicule ni à rogner sur l’utilisation de leur véhicule. En revanche, il semble évident pour 42% d’entre eux que les efforts doivent être mis sur l’efficience des moteurs. », évoque Josselin Chabert, analyste chez PwC Autofacts 

Ma nouvelle voiture devra consommer… 

Moins de 5.9L/100km : 56% (France : 62% ; Allemagne : 31% ; UK : 74%) 

Entre 5.9L et 7.8L/100km : 35% (France : 34% ; Allemagne : 49% ; UK : 22%) 

Plus de 7.8L/100km : 9% (France : 4% ; Allemagne : 20% ; UK : 3%) 

Source : PwC