Catégories : Voiture électrique

Mazda MX-30 électrique : Un SUV aux choix étonnants

La première voiture particulière électrique produite en masse par Mazda vient d’être révélée aujourd’hui au Tokyo Motor Show par Akira Murumoto, PDG de l’entreprise. Les précommandes sont déjà ouvertes pour l’Europe, avec de premières livraisons au 2e semestre 2020 en finition First Edition.

SUV électrique Mazda MX-30

La première voiture particulière électrique produite en masse par Mazda vient d’être révélée aujourd’hui au Tokyo Motor Show par Akira Murumoto, PDG de l’entreprise. Les précommandes sont déjà ouvertes pour l’Europe, avec de premières livraisons au 2e semestre 2020 en finition First Edition.

200 km d’autonomie

Le premier choix étonnant de Mazda pour son SUV électrique, c’est de le doter d’une autonomie de seulement 200 kilomètres via une batterie lithium-ion à cellules prismatiques d’une capacité énergétique brute de 35,5 kWh.

Ce qui le place comme un concurrent direct des Hyundai Kona et Kia e-Niro et e-Soul et équipés du plus petit pack (39,2 kWh). Les 4 engins partagent d’ailleurs une puissance de l’ordre de 100 kW pour leurs moteurs électriques.

Les modèles coréens disposent cependant d’un rayon d’action supérieur de 80-90 km environ. Ce qui place l’offre de Mazda, aussi séduisante soit-elle, en retrait par rapport au marché existant.

Le point positif du choix du constructeur nippon est de limiter le volume des matériaux utilisés pour fabriquer la batterie, d’où une empreinte environnementale modérée par rapport à la concurrence focalisée sur la course aux kWh. La clientèle de Mazda y sera-t-elle sensible ?

Et le prolongateur d’autonomie rotatif ?

Ces 200 km d’autonomie après recharge complète pouvaient être suffisants au regard du prolongateur d’autonomie – un moteur rotatif comme Mazda sait si bien les faire -, pressenti comme proposé en option, et activable au besoin.

Mais cet équipement, qui justifiait un si long capot à l’avant, n’est plus d’actualité, en tout cas sur la version First Edition disponible en précommande pour l’Europe.

Le Mazda MX-30 électrique apparaît donc comme un SUV d’utilisation urbaine ou rurbaine, à une époque où de plus en plus de voix s’élèvent pour des véhicules aux dimensions plus réduites pour ces usages.

Recharge

Toutefois, pour aller plus loin, le SUV est équipé de la recharge rapide avec connecteur Combo CCS. Ce qui lui ouvre l’accès au réseau Ionity, par exemple, et à une foule de chargeurs pas encore vraiment harmonieusement répartis en France.

Autre choix un peu dépassé pour une arrivée en 2020, une puissance de recharge DC limitée à 50 kW. D’où un délai en moyenne de 40 minutes pour retrouver un peu plus de 80% d’énergie dans le pack.

Le Mazda MX-30 est également équipé pour la recharge AC. Son appareil embarqué 7 kW promet de faire le plein d’énergie en 4h30 environ. Sur une prise domestique renforcée, le délai s’allonge à 11 heures.

Salon roulant

Dans son allocation ce matin, Tomiko Takeuchi, directrice du programme MX-30, a souligné que le véhicule a été conçu comme un véritable salon. Et ça se sent, avec un intérieur occupé par des sièges qui apparaissent chaleureux.

Curieusement, la console qui supporte en particulier le sélecteur de marche attire le regard, comme si elle avait été jetée là rapidement, sans souci esthétique, perchée sur un pied discret entouré de liège. C’est pourtant le contraire, selon Tomiko Takeuchi, qui évoque « une console flottante ». C’est à l’usage qu’il faudra se faire une opinion définitive la concernant.

Avec son SUV électrique, Mazda cherche à recréer le lien affectif entre le conducteur et sa voiture auquel les jeunes générations sont de moins en moins sensibles. A noter que la garniture des portes est réalisée à partir de bouteilles en plastique recyclées.

Portes antagonistes

La BMW i3 est la première voiture électrique européenne de série à avoir proposé des portes à l’ouverture antagoniste qui libèrent généreusement l’accès à bord.

Mazda ne prétend pas suivre un choix effectué par le constructeur allemand, mais reproduire pour sa MX-30 la configuration sans pilier central de sa sportive RX-8 apparue bien avant, en 2003.

La présence d’un autre bolide dans la vidéo (à 52 s) de présentation du SUV branché ramène à la technologie Wankel de moteur rotatif qui équipe le coupé 4 places. Une impression accentuée par une discrète, mais bien présente sonorisation, évoquant un bloc thermique à l’accélération.

Chez Automobile Propre, nous ne serions pas étonnés que l’idée d’un prolongateur d’autonomie refasse surface pour le MX-30.

First Edition – 34.400 euros

Il manque encore pas mal d’informations sur ce SUV électrique. Les précommandes sont cependant déjà ouvertes en France, pour une série spéciale de lancement à 34.400 euros TTC (bonus de 6.000 euros à déduire) baptisée « First Edition ».

Elle comprend, entre autres, des sièges avant électriques et chauffants avec support lombaire et fonction de mémorisation pour le conducteur, l’affichage tête haute projeté (ADD), le dispositif de sécurité i-Activsense, le régulateur de vitesse adaptatif (MRCC), le système de maintien de trajectoire (LAS), les alertes d’angles morts (BSM) avec correction de trajectoire automatique (BSA), l’aide au freinage intelligent (SBS) avec reconnaissance des piétons, et l’infodivertissement Mazda Connect avec navigation Apple CarPlay/Android Auto.

Deux finitions sont proposées, au choix : Industrial Vintage ou Modern Confidence.

Wallbox offerte

A l’extérieur, le Mazda MX-30 reçoit des radars de stationnement avant et arrière, des jantes en alliage 18 pouces Bright, et des phares à leds adaptatifs (ALH) avec signature lumineuse spécifique.

De base, la série First Edition est livrable en Ceramic Métallisé. Mais 2 configurations 3 tons sont proposées en option : Polymetal Gray (+ 1.000 euros) et Soul Red Crystal (+ 1.500 euros).

Les précommandes sont récompensées par la remise en cadeau d’une wallbox murale 7,4 kW d’une valeur de 889 euros. Un montant forfaire de 1.000 euros est demandé pour formaliser la précommande, intégralement remboursé en cas de changement d’avis.

La réservation est compatible avec les formules de location longue durée qui seront prochainement annoncées. Des essais seront proposés dès l’automne 2020 dans les concessions françaises.

3.1 / 5 ( 54 votes )
Philippe SCHWOERER

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques depuis de très nombreuses années.

Lire les commentaires

  • Pas mal du tout et bien vu , mais pas pour des français qui comprennent rien tout mazoutés qu'ils sont . 😉
    Perso je préférerais que des autos genre Honda e prennent la place des SUV ( et donc moins cher ) mais avec tout ces ralentisseurs c'est pas pour demain .

  • Encore un pousse-vent. Et d'une efficience médiocre (une eNiro de 39,2 kWh fait mieux). Sans prolongateur, point de salut dans son cas.

  • Etonnant en effet. Espérons deux choses: 1) que le trou laissé à l'avant du véhicule puisse bientôt recevoir un prolongateur d'autonomie (auquel cas cette voiture sera très intéressante); 2) que le prix avec prolongateur reste proche des 30k€ bonus déduit. Ce dernier point est moins sûr car la version présentée ici en est déjà à + de 28k€.

  • Pour rappel, produire une batterie, c'est 200kg de CO2 par kWh (article sur AP). Donc si on part a la chasse du CO2, ca passe obligatoirement par une petite batterie (et une faible conso pour compenser). Moi je salue l'initiative de mazda de privilegier ecologie a autonomie.

    • Encore une fois, c'est totalement faux, la batterie ayant une durée de vie proportionnelle à sa capacité (voire plus quand on augmente car on sollicite de moins en moins la batterie).

      Les cons qui moinssent ont donc finalement raison.

      • La durée de vie de la batterie n'a rien à voir avec sa capacité mais avec la délicatesse avec laquelle on la traite…. charge sous faible puissance notamment.

    • Le pire, c'est qu'il ya des cons pour "moinser" le bon sens en cette preriode de dictature ecologique.Et en plus, ils roulent "vert" sous pretexte d'ecologie.
      Je "plusse"

  • Tesla Q3 results:

    - Shanghai Giga ahead of schedule
    - Model Y ahead of schedule
    - Solar installs +48% from Q2
    - GAAP profitable
    - Positive free cash flow

  • Je suis fan de mazda depuis les années 80 mais là non désolé, pas 30kWh utiles sur un put... de SUV avec des roues énormes et une garde au sol de 4*4.
    Autant une petite batterie sur une flèche comme la ioniq c'est cohérent, les 300km réels ne sont pas illusoires loin de là, autant la petite batterie sur une armoire normande ça vire au cauchemar sur autoroute même a 110kmh.
    Sauf : avec un prolongateur pourquoi pas, là ça deviendrai cohérent si le wankel saura se montrer sobre.
    Car s'il faudra 10l de E95 pour 100km électrique, tout tombe a l'eau.

  • L'argument de la faible emprunte carbone d'une petite batterie est ridicule. Une petite batterie sera toujours chargée à 100% et il faudra du coup la changer avant la fin de la vie du véhicule. Donc l'emprunte sera celle d'une batterie de 71 kWh sans en avoir le bénéfice. En plus une petite batterie limite la puissance de charge.

    Ridicule...

    • C'est votre remarque qui est ridicule, vous ne savez pas de quoi vous parlez.
      Ma batterie de SUV de 12 KWh a 5 ans et n'a perdu que 10 % environ de sa capacité initiale

    • 15L/100km faut y aller fort. J’ai jamais dépassé 10/12L en tapant dans le wankel du rx8 en 230ch

  • 30 -32 kWh utiles AC 7 kW DC50 CCS : pas assez sans le prolongateur, s'il n'est pas proposé pas la peine de le vendre
    Trop limite
    AVEC par contre, à 35k€, oui, car bien polyvalent, élec au quotidien, PHEV sur grand trajet

Partager
Publié par
Philippe SCHWOERER

Articles récents

Les bienfaits des voitures électriques effacés par les SUV thermiques

Dans son rapport annuel intitulé World Energy Outlook 2019 (Perspectives énergétiques mondiales) et disponible depuis quelques jours, l’Agence internationale de…

14 novembre 2019

Moto électrique : La Newron EV-1 expliquée par son concepteur

Prévue pour être diffusée en une très petite série de 12 exemplaires, la moto électrique Newron EV-1 est déjà perçue…

14 novembre 2019

Tesla Gigafactory 4 : pourquoi le choix de l’Allemagne ?

Le constructeur de voitures électriques a finalement choisi Berlin pour établir sa première usine européenne. Que possède de plus la…

13 novembre 2019

Mercedes publie le bilan écologique de son SUV électrique EQC

Commercialisé depuis juillet 2019, l’EQC vient de passer sous la loupe d’un « bilan environnemental à 360° » explique Mercedes…

13 novembre 2019

Tesla Gigafactory 4 : l’Allemagne préférée à la France pour l’usine européenne

La future usine géante de Tesla prévue en Europe ne s'installera pas en France mais dans « la région de Berlin ».…

12 novembre 2019

Volkswagen défend la voiture électrique à batterie contre l’hydrogène

Dans une longue explication détaillée, reprenant diverses études et positions de spécialistes, le groupe allemand indique pourquoi il privilégie la…

12 novembre 2019

Ce site utilise les cookies.