Dans moins de 6 mois, la Nissan Leaf sera dans les rues et la course contre la montre est engagée pour établir une infrastructure de recharge de batteries. Et dans un pays qui a un réseau électrique à 110 volts, les bornes de recharges sont indispensables.

En effet, au Niveau 1 (110 volt, jusqu’à 16 ampères), il faudrait plus de 20 heures pour recharger une batterie de Leaf. Au Niveau 2 (220-240 volts, jusqu’à 80 ampères), il faut compter 8 heures, et au Niveau 3 (de 300 à 500 volts, plus de 100 ampères), on pourra recharger une batterie à 80% en moins de 30 minutes. Et les bornes de recharge sont chères : plusieurs milliers de dollars pour une borne de Niveau 2, $40,000 pour une borne de Niveau 3.



Pour compliquer l’affaire, il y a le problème des standards. Les US ont adopté la norme SAE J1772 pour la connexion des Niveaux 1 et 2. Ils n’ont pas encore adopté de norme pour le Niveau 3. Au Japon, les constructeurs automobiles se sont mis d’accord sur le standard CHAdeMO pour le niveau 3, et en Europe les constructeurs automobiles se disputent toujours, mais il semblerait qu’une norme développée par les Allemands et basée sur une technologie de Menekes s’imposerait pour le Niveau 3.

Après avoir passé tout un tas d’accords avec différents réseaux et municipalités, Nissan semble s’impatienter un peu et commence à s’impliquer directement dans le développement de l’infrastructure. Ces dernières semaines, Nissan a introduit sa propre borne de Niveau 3 au Japon au prix révolutionnaire de $16,000 (standard CHAdeMO), et a annoncé que son prix aux US serait encore moindre. D’un autre coté, la marque s’est associée avec l’américain AeroVironment pour sortir une borne de marque Nissan de Niveau 2 (norme SAE J1772) pour le marché local au prix de $2,200, installation à domicile comprise (cette borne est évidemment compatible avec toute autre voiture électrique de même norme).

La Nissan Leaf, au départ, sera équipée en série d’une prise de recharge de Niveau 2 à la norme SAE J1772, et en option une prise de Niveau 3. Pour l’instant, Nissan est très discret sur la norme que la marque va choisir pour le Niveau 3 aux US, mais je pense qu’elle va essayer d’imposer la norme CHAdeMO. Toutes les Leafs disposeront “d’un câble de secours” qui permet de les brancher dans une prise normale de 110 volts (Niveau 1). Mais Nissan encourage les clients de Leaf à acheter une borne de Niveau 2 (d’ailleurs, Nissan peut la fournir “clé en main”, installée dans votre garage). Grâce aux diverses subventions fédérales, cette borne sera gratuite pour les 4 700 premiers clients, et ensuite ne coûtera que $1100.

Nissan s’est également associé avec un autre fabricant de bornes, Ecotality, pour installer 10950 bornes de Niveau 2 et 260 bornes de Niveau 3 dans les principales villes des 5 états (Arizona, Californie, Oregon, Washington et Tennessee) où sera lancée la Leaf au mois de décembre, notamment dans les endroits publiques comme les parkings. Un site Internet permettra à l’usager de trouver l’emplacement de ces chargeurs. Ford de son côté s’est engagé avec Coulomb Technologies à installer plus de 5000 bornes de recharge avant le lancement du Ford Connect Electric prévu au début de 2011.

Le plus grand fabricant américain de bornes de recharge, Aker Wade, vient d’annoncer avoir pris une licence CHAdeMO pour la construction de bornes de Niveau 3. En Europe, c’est Epyon qui en a fait de même. Donc peut-être que le marché va imposer cette norme avant que les institutions américaines et européennes se mettent d’accord sur leurs normes respectives. Une norme globale, enfin !