A l’occasion d’un sommet organisé ce lundi 4 novembre avec les constructeurs, le gouvernement allemand a officialisé le lancement d’un nouveau plan pour développer la mobilité électrique.

En Allemagne, c’est le branle-bas de combat ! Alors que les marques nationales – groupe Volkswagen en tête – s’apprêtent à lancer une offensive massive sur le segment de la voiture électrique, les autorités allemandes ont décidé d’intensifier les mesures de soutien accordées à la filière. Présente ce lundi 4 novembre à l’occasion du lancement de la production de la Volkswagen ID.3 à Zwickau, la chancelière allemande Angela Merkel a officialisé l’introduction d’un nouveau plan en faveur des infrastructures.

« Nous voulons arriver à 1 million de bornes d’ici à 2030 » a insisté la chancelière dans une vidéo diffusé sur internet. Pour y parvenir, celle-ci prévoit un nouvel investissement de 3 milliards d’euros d’ici à 2023 afin d’accélérer le déploiement des points de charge pour véhicules électriques mais aussi des stations à hydrogène. Dès 2020, une première enveloppe de 50 millions d’euros sera débloquée pour soutenir le déploiement des infrastructures dans le secteur privé.   



A Zwickau, la production de la Volkswagen ID.3 a officiellement démarré ce lundi 4 novembre.

Faciliter les déploiements

Au-delà des sommes investies, l’Allemagne compte également lever les freins réglementaires susceptibles de bloquer ou de ralentir certains projets.

Le gouvernement souhaite notamment clarifier les critères liés à l’installation de bornes de recharge rapide le long des autoroutes mais aussi mettre en place de nouveaux leviers pour inciter le déploiement de bornes sur les parkings privés ouverts au public. Notamment ceux des supermarchés.  

Des aides à l’acquisition étendues

Si l’infrastructure reste un pilier essentiel pour le développement de la mobilité électrique, les aides à l’acquisition s’avèrent tout aussi indispensables pour permettre de démocratiser la technologie. Alors qu’il propose déjà une aide de 4000 € en cas d’acquisition d’une voiture électrique, le gouvernement compte étendre le dispositif dès l’an prochain.

En pratique, le montant du bonus pour les voitures électriques dont le prix de vente est inférieur à 40.000 euros passera de 4000 à 6000 €. Les modèles hybrides rechargeables dans la même catégorie de prix verront quant à eux la subvention passer de 3000 à 4500 euros. Pour les modèles au tarif supérieur à 40.000 €, le montant de la prime passera à 5000 € pour le tout électrique et à 4000 € pour l’hybride rechargeable. Le plafond d’attribution de l’aide sera par ailleurs augmenté. Alors que les voitures électriques dont le prix catalogue est supérieur à 60.000 euros sont aujourd’hui exclues du dispositif, le seuil passera à 65.000 €.

En parallèle, le gouvernement annonce étudier la mise en place de subventions dans le domaine de l’occasion.