La voiture électrique suscite beaucoup d’interrogations, notamment sur l’accueil que lui réserveront les usagers. À quelques mois des premiers lancements de voitures électriques grand public, une étude tente de faire le point.

Dans quelle mesure les véhicules électriques développés par les constructeurs correspondent-ils aux attentes des usagers ? C’est la question à laquelle a cherché à répondre l’étude de Capgemini Consulting, que vous pouvez télécharger librement. Elle se base sur 754 réponses, dont peut-être la vôtre, puisque nous avions relayé l’enquête à l’époque.

Publicité


Les habitudes de déplacement

Première conclusion : plus de la moitié de l’échantillon a un mode de vie compatible avec le véhicule électrique. En effet, plus de la moitié de l’échantillon possède une petite citadine et n’utilise que rarement voire jamais les transports en commun. 91% des personnes interrogées parcourt moins de 100km par jour.

Les facteurs d’achat dominants

L’étude nous apprends aussi que le prix et la consommation sont les facteurs d’achat les plus importants dans l’échantillon, alors que la vitesse est le critère d’achat le moins important. Les personnes ayant répondu à l’enquête pourraient globalement être intéressées par le véhicule électrique, sauf si il est plus cher que leur voiture actuelle.

Image perçue et performance attendue

Le véhicule électrique est globalement considéré comme écologique et économique. L’autonomie minimale acceptée est de 232km en moyenne, ce qui met hors course bon nombre de véhicules électriques que préparent les constructeurs (entre 100 et 160 km en général).

Un critère déterminant : le prix

Le prix est le facteur déterminant pour le succès des voitures électriques. En plus d’être le premier facteur d’achat pour les personnes interrogées, un quart du panel déclare ne pas vouloir payer plus cher qu’un véhicule standard, et 9% envisage même de payer moins cher.

Cette étude vient donc confirmer les choix d’un constructeur comme Renault, qui déclare vouloir vendre une voiture électrique au prix d’une clio diesel.

Conclusion

La première conclusion que l’on peut tirer de la première partie de l’analyse de cette étude est qu’il y a certainement un marché pour le véhicule électrique, et qu’elle peut répondre à un besoin. Néanmoins, le prix sera déterminant, et les constructeurs n’ont pas intérêt à se tromper là-dessus, car les consommateurs les sanctionneront immédiatement.

Publicité


Nous verrons dans la prochaine partie de l’analyse de cette étude quelles sont les voitures électriques les plus adaptées aux attentes de consommateurs, à travers l’analyse de 12 véhicules qui a été réalisée.

Saluons au passage le superbe travail réalisé par l’équipe d’étudiants ESCP Europe qui a réalisé cette étude. Chapeau !

Publicité