La Volkswagen Bio-Bug

La Bio-Bug, qui fonctionne au méthane produit par des excréments humains.

Il faut croire que Doc et sa Delorean fonctionnant avec des déchets dans « Retour vers le futur » ont marqué les esprits des ingénieurs qui ont conçu cette Bio-Bug. Elle fonctionne au méthane produit par des excréments humains !

Cette New-Beetle a été modifiée par la société GENeco pour rouler au biogaz. Elle démarre d’abord à l’essence pour chauffer le moteur puis embraye automatiquement sur le méthane. Mohammed Saddiq, qui a travaillé sur le développement du prototype, affirme que des conducteurs ne sentent pas la différence.

GENeco indique en effet que pour la première fois dans une voiture qui roule au méthane, les performances d’origine du véhicule ne sont pas altérées. Cela s’explique par le fait qu’auparavant le méthane obtenu n’était pas suffisamment propre pour alimenter efficacement le moteur thermique.

L’entreprise indique que les excréments d’à peine 70 foyers sont suffisants pour alimenter la Bio-Bug afin de parcourir environ 16 000km, l’équivalent de la moyenne annuelle d’un automobiliste. Avec ces résultats, l’entreprise pense qu’il s’agit d’une alternative crédible à la voiture électrique et estime pouvoir bientôt se servir de déchets ménagers …

Alors, est-ce la solution miracle que tout le monde attend pour rouler « propre » ? Je ne crois pas qu’il soit très bon pour l’atmosphère de brûler du méthane à tout va. Rappelons que c’est un gaz à effet de serre qui est considéré comme le 3ème gaz responsable du dérèglement climatique après le CO2 et les fréons (source : Wikipedia).

Dommage, l’idée était séduisante, surtout pour un fan de « Retour vers le futur » !

Notez cet article