Résidant dans les environs de Rennes, Emmanuel Bros a acquis son Kia Soul EV en mai 2016. Il l’a mis en vente récemment, sans pour autant être pressé de s’en débarrasser. Une question d’habitabilité.

Plus d’un an de réflexion

« Avant de me décider pour le Kia Soul EV, je me suis intéressé pendant 12 ou 18 mois aux voitures électriques proposées à un tarif relativement abordable. J’ai ainsi essayé les Nissan Leaf, Volkswagen e-Golf, BMW i3 et Renault Zoé. Au final, le Soul EV m’est apparu comme le plus abouti », explique Emmanuel Bros.



« Trois critères ont guidé mon passage à la voiture électrique. Ma formation en électrotechnique me donne spontanément davantage confiance en la fiabilité d’un moteur électrique par rapport à un bloc thermique. Je m’inquiète aussi de la qualité de l’air dans les villes et l’impact CO2 de mes déplacements », commence-t-il à lister.

Economies

« Le volet économique était tout autant important. Effectuant chaque jour 80 kilomètres aller-retour pour me rendre au bureau, je dépensais auparavant 150 euros par mois en gazole. Je m’étais d’ailleurs un temps intéressé aussi au GPL, sans suite. Désormais, je recharge gratuitement sur une prise dans l’entreprise où je travaille », poursuit Emmanuel Bros.

« Mon employeur a refait le câblage pour que ça tienne le choc. Il y a désormais 2 prises à disposition. L’autre était utilisée par un collègue qui venait en Renault Zoé », rapporte-t-il.

Vacances

« En plus de mes trajets domicile-travail, j’utilise le Soul EV pour les vacances. Avec une recharge rapide intermédiaire nous pouvons rejoindre nos lieux de villégiature en Vendée ou dans le Finistère. Au camping, je mets en recharge la voiture sur une prise à disposition : pas besoin de borne spécifique », témoigne Emmanuel Bros.

« Avant de partir, j’utilise le site Chargemap en ciblant 2 ou 3 bornes rapides sur le trajet, histoire de ne pas être pris au dépourvu. Je m’organise pour que le besoin de régénérer la batterie coïncide avec la pause déjeuner », détaille-t-il.

« La dernière mise à jour du firmware a un impact sur la recharge rapide : l’opération ne s’arrêt plus automatiquement à 83% de capacité, mais à 94% », a-t-il remarqué.

Réseaux trop différents

« Je ne suis pas très tranquille quand je sais que je dois recharger dans d’autres départements qu’en Ille-et-Vilaine. Je suis très satisfait du réseau Bea du SDE35. Je n’ai rencontré qu’une seule fois un problème qui a été résolu très vite. En revanche, je me suis fait peur en Vendée par exemple », souligne notre interlocuteur.

« Il y a trop d’opérateurs différents en France. Les systèmes ne sont pas uniformes, le plus souvent sans solution simple d’accès. Au lieu de pouvoir utiliser une carte bancaire, il faut souvent passer par une appli. Sortir de Bretagne avec ma voiture électrique est une hantise pour moi, à cause de l’obscurité du monde des opérateurs », ressent-il.



Jamais en panne de batterie mais…

« Lors de mes déplacements, des personnes viennent spontanément chercher des renseignements sur les voitures électriques. On me demande souvent, par exemple, si je suis déjà tombé en panne de batterie », raconte Emmanuel Bros.

« Ca a failli m’arriver une fois, de nuit, sous la pluie, avec du vent de face. Heureusement, j’ai pu me brancher un peu chez ma mère au passage », reconnaît-il.

« Au début, ça fait drôle de se rendre compte que l’on perd pas mal d’autonomie en hiver : j’ai un tronçon à 110 km/h pour me rendre au bureau. Au bout d’un moment, on finit par bien connaître sa voiture électrique et à rouler un peu plus en éco pour parvenir à rejoindre sa destination », rassure-t-il.

Baisse d’autonomie et défauts

« J’estime qu’au bout de 92.000 km, mon Kia Soul EV a perdu entre 10 et 15% d’autonomie. En revanche, le changement de pneus pour des modèles de meilleure qualité ne semble pas l’avoir impactée. Mais ça m’a changé la vie. Ceux d’origine étaient de vraies savonnettes sous la pluie », indique Emmanuel Bros.

« Le voyant de défaut électrique s’allume 2 à 3 fois tous les 15.000 km environ, sans incidence sur le fonctionnement du Soul et sans arriver à trouver l’origine du phénomène. La batterie accessoire a dû être changée : le technicien m’a alerté qu’en ne verrouillant pas les portes, le véhicules reste en veille, ce qui dégrade l’accumulateur plomb à la longue », se souvient-il.

« La garantie 7 ans n’est pas un leurre chez Kia. Sans discussions, le siège en cuir conducteur a été remplacé en raison d’une usure prématurée, de même que la tablette de la plage arrière », apprécie-t-il.

Globalement très satisfait

« Je suis globalement très satisfait de mon Kia Soul EV. Ma femme était plutôt orientée grosses cylindrées américaines, mais elle prend notre voiture électrique », avoue notre interlocuteur.

« Je suis vraiment très agréablement surpris par la concession Kia de Rennes. Le personnel est au-delà de mes attentes, faisant vraiment attention à bien servir le client. On me prête un véhicule de remplacement chaque fois. Si toutes les concessions pouvaient être comme ça ! », imagine-t-il.

En cours de vente

« En vendant aujourd’hui le Soul EV, notre objectif est de ne plus avoir qu’une seule voiture au sein du foyer. Ce qui nous serait possible avec un modèle d’une autonomie supérieure. Si nous ne trouvons pas un acquéreur à un bon prix, nous conserverons le Soul. Au bout de 10 ans, le surplus par rapport à un diesel sera amorti », a calculé Emmanuel Bros.

Quelle voiture électrique pour remplacer le Soul EV ? « Ce sera le nouveau e-Soul. Je mesure plus de 2 mètres, et mon fils aussi. Ces modèles sont les seuls qui nous sont abordables et dans lesquels je peux loger mes jambes sans qu’elles touchent le tableau de bord ou que je sois obligé de les placer en crabe pour appuyer sur les pédales. Ils permettent aussi à mon fils de prendre place à l’arrière sans toucher le plafond. Ce qui n’est pas possible, par exemple, avec le e-Niro dont la ligne de toit retombe », conclut-il.

Automobile Propre et moi-même remercions beaucoup Emmanuel Bros pour sa disponibilité et son témoignage. A noter que nous l’avons contacté en découvrant son annonce sur Internet pour vendre son Soul EV.