| Sur
8 décembre 2018 10:17

Immatriculations : la voiture électrique cartonne en novembre

Par Michaël TORREGROSSA

Avec 3541 immatriculations enregistrées, la voiture électrique passe pour la première fois les 2 % de parts de marché dans l’hexagone.  Une performance historique !

« Les annonces lors du Mondial de l’Automobile en matière de modèles disponibles, les efforts de communication des constructeurs et la récente hausse des prix des carburants ont probablement joué en faveur du véhicule électrique » analyse Cécile Goubet, Secrétaire Générale de l’Avere-France qui présentait cette semaine les données d’immatriculations du mois écoulé.

La voiture électrique boostée par l’autopartage

Alors que la Renault Zoé et la Nissan Leaf conservent les deux premières places du classement, avec respectivement 1895 et 420 immatriculations, le tandem Peugeot iOn – Citroën C-Zero donne un joli coup de pouce au marché. Avec respectivement 258 et 224 unités écoulées, le duo de PSA doit son succès au lancement de Free2Move. Lancé début décembre, le service opère plus de 500 voitures électriques en autopartage dans la capitale. A eux seuls, ces quatre modèles ont représenté près de 80 % des immatriculations des immatriculations en novembre.

Du côté des nouveaux entrants, notons les premières immatriculations du Kia e-Niro avec 30 exemplaires écoulés le mois dernier.

Au cumul, la voiture électrique cumule 26714 immatriculations depuis le début de l’année, la Renault représentant plus de 50 % des ventes.

Immatriculations voitures électriques : novembre 2018

Ventes record pour le Mitsubishi Outlander PHEV

En hausse de près de 70 % par rapport à l’an dernier, les hybrides rechargeables poursuivent leur progression. Avec 1299 véhicules immatriculés le mois dernier, le segment s’accapare 0.8 % des ventes de voitures neuves.

En tête du classement pour le deuxième mois consécutif, le Mitsubishi Outlander PHEV culmine à 320 immatriculations tandis que la Range Rover hybride rechargeable s’accapare la seconde place avec 210 unités écoulés. Alors que la Volvo XC60 complète le podium (198), la Mini Countryman et la BMW Série 2 hybrides rechargeables occupent les deux places suivantes avec respectivement 112 et 98 immatriculations.

Avec une progression de plus de 30 % par rapport à l’an dernier, les hybrides rechargeables ont représenté 13.224 immatriculations depuis le début de l’année. Au classement général, la Volvo XC60 conserve pour l’instant sa première place avec 1176 immatriculations, suivie de très près par la Mini Countryman (1176) et le Mitsubishi Outlander PHEV (1113).

Immatriculations voitures hybrides rechargeables : novembre 2018

L’utilitaire léger dans sa lancée

Extrêmement stable d’un mois à un autre, le marché du véhicule utilitaire électrique totalise 827 immatriculations en novembre, soit seulement 1 % de hausse par rapport à l’an dernier.

Sans surprise, le Renault Kangoo ZE reste en tête du classement. Avec 334 immatriculations et 40 % de parts de marché, l’utilitaire électrique au losange par la Renault Zoé et le Nissan e-NV200 qui totalisent respectivement 140 et 135 unités sur le mois écoulé.

Nouvel arrivé sur le marché et concurrent du Renault Master ZE, le Volkswagen e-Crafter enregistre quant à lui ses premières immatriculations avec 8 unités écoulées.

Au cumul, le segment de l’utilitaire électrique totalise 7196 immatriculations depuis le début de l’année, le Kangoo ZE représentant plus de 50 % des ventes (3614).

Immatriculations utilitaires électriques : novembre 2018

Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • Si l'avenir c'est d'acheter des citadines comme la Zoé... frôlant les 1.5T avec 2 ou 3 options... franchement il n'y a pas de quoi pavoiser.
    Tout cela pour quoi économiquement? La location des batteries qui coûte mensuellement un bras... potentiellement plus que les 1 à 2 pleins mensuels d'une citadine choisie parmi les quelques vertueuses (pesant un peu plus d'une demi zoé), ayant coûté moins cher à l'achat (et un vrai achat à 100%, non hors batterie!) qui ne va guère faire plus de 10000km/an.
    Si encore écologiquement c'était valable. Mais à la fabrication (batterie) et à l'usage (les 1.5T il faut leur coller de gros pneus et de gros freins) c'est assez discutable. Surtout pour balader en moyenne 75kg de charge utile.
    Au delà de ce qui suit, cad un 2 voire 3 roues urbain permettant d'arriver propre au boulot et à en faire un remake électrifié, je ne pense pas que l’électrique ait du sens sans grosse rupture technologique sur le stockage (la batterie miracle que l'on attends depuis... la Jamais-Contente):
    https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_C1
    En attendant, si tous ceux pour qui c'est réaliste prenaient leur vélo (ou leur gyroroue, là aussi l'électrique léger a un sens) pour aller au pain et si le marché auto sortait du SUV compensateur de petite taille ou kiki... on ne discuterait pas d'alternatives aussi discutables que la voiture électrique ou même hybride, qui hors urbain/peri-urbain traîne une double motorisation là aussi pesante et rarement plus efficace qu'un conducteur anticipant ses ralentissements pour restituer l’énergie moteur en mode coupure d'injection et en touchant peu aux freins. Sauf que le second a un reservoir de 60l tandis que le 1er ce sera plutôt 35l: Il a bien fallu faire place aux batteries.
    Je me rappelle une location de Prius en vacances à la Réunion ou on bouffe pas mal de relief: Je faisais le plein presque aussi souvent qu'a moto, consommant en pratique 2l/100 plus qu'avec mon break diesel habituel et en me traînant (véhicule lourd, impact variable de la recharge sur la chaîne traction combinée d'ailleurs limite dangereux, plus de frein moteur une fois batterie chargée = taper dans les freins = danger) globalement bien plus (les hauts de montée pied au plancher se terminaient à emmerder ceux qui suivent malgré un pied au plancher).

    • " Mais à la fabrication (batterie) et à l’usage (les 1.5T il faut leur coller de gros pneus et de gros freins) c’est assez discutable. Surtout pour balader en moyenne 75kg de charge utile."

      Ben non, fabrication "discutable" ou pas, ce qui compte c'est le bilan, et le bilan sur une durée de vie automobile, c'est moins dix tonnes de co2 par bagnole minimum. point barre. Le deuxième bilan c'est la pollution locale : Zéro NOX, zéro monoxyde de carbone, Zéro particules fines de combustion, zéro particules fines de frein, zéro composés aromatiques, zéro carburants imbrulés. Rajoute enfin zéro bruit.

      Pour la Prius (j'en ai une) il y a une grosse différence de conso entre ta première prise en main et ton "rodage" de conducteur de boite a variation continue. Motivé je peux consommer 4.8/4.9 malgré des voies rapides, pas mal de bouchons.
      J'ai pu maintenir 4.8 L à 4 personnes chargés raz la tronche pour un périple Bordeaux > göteborg > stockholm > malmö > bordeaux. Soit 1.2L par personnes + bagages. infaisable avec une moto, de loin, et bien plus efficace que l'avion.

      Pour autant j'abandonne effectivement ma Prius pour une hybride rechargeable ce qui me permettra d'effectuer 85% de mes trajets pros en élec et les trajets éloignés en essence

    • Tu as faut sur beaucoup beaucoup de choses…
      La location de batterie n'est pas une obligation, loin de là. Seul un modèle le propose (et a cessé de l'imposer depuis un an). Notons au passage que de plus en plus de véhicules sont loués, auquel cas la location de batterie n'est plus un problème. Par contre, oui, les voitures électriques sont trop chères. Mais ce n'est pas intrinsèque à la technologie, comme tu sembles le croire (en parlant de l'avenir comme si c'était aujourd'hui). C'est principalement une histoire d'offre et de demande. La Zoé, par exemple, se vend bien comme ça avec une marge de malade, alors pourquoi baisser les prix (du point de vue du constructeur) ?
      Si encore écologiquement c'était valable ? Joli troll… Déjà démontré à moultes reprises. Oui, la voiture électrique est ÉNORMÉMENT moins polluante que le thermique. Bien sur, si on peut se passer de voiture, c'est encore mieux.
      Besoin de rupture technologique ? Non. Inutile d'attendre. Tous les modèles sortant aujourd'hui prouvent que la technologie est suffisante pour 100% des usages de (piffomètrique) 90% de la population. Ce qu'on attend, là encore, c'est une baisse des tarifs.
      Le vélo pour aller acheter le pain. C'est bien (si la boulangerie est loin). Le gyroroue, c'est n'importe quoi (ou tous les systèmes équivalents). Ça n'augmente pas vraiment le rayon par rapport au marcheur, et ce sont batteries, plastiques et moteurs qui sont produits inutilement.
      L'hybride, avec tous ses défauts, entraîne une nette diminution de la consommation par rapport à une thermique traditionnelle. L'éco-conduite, sur le papier, c'est bien. Mais tout le monde ne peut pas tout le temps optimiser sa consommation au point d'en arriver à l'efficacité d'une hybride, sinon, la consommation de carburant ne serait pas là ou elle en est actuellement. L'hybride permet donc de baisser nationalement la conso.

  • Je viens d'acheter une Leaf 30 kw d'occasion pour mes parcours courant et
    laisser ma prius plugin pour les grands parcours.
    problèmes :
    j'ai la boule au ventre pour recharger ( souvent en panne de station ou occupation permanente ...)
    j'ai la boule au ventre car l'autonomie voiture chargée en poids n'est plus la même (comment l'anticipée )
    j'ai la boule au ventre lorsque le voyant du plein s'allume ( trois petits traits et c'est tout plus rien d'autre)
    et j'en passe .
    contrairement à Tesla qui est bien structuré en superchargeurs fiables , en autonomie et gestion du stress ,
    la France prends un très grand retard .
    la rentabilité entre le prix d'un VE et la différence de la consommation d'essence d'un Thermique est grand.
    acheter un VE d'occasion à 18000€ pour aller cherché une baguette est de la folie.
    pour amortir cette différence il faut rouler beaucoup plus de 25000 € par an.
    pour mon compte cette différence avec une prius plugin est de 5 ans (essence et entretiens).
    pour une Zoe avec l Location Batterie c'est plus.
    C'est tout nouveau mais pas tout beau !

    • donc une prius plug-in + une leaf.. c'est pas tres ecolo. la prius plug in en la passant a l'ethanol vous suffit largement.

      Vous etes en train de faire du gaspillage. c'est pas econome, ni ecolo.

      • Si vous avez mieu pour faire de longue distance.
        Une prius plugin ne consomme que de 0 a 3,7 L au 100.
        C’est plus ecolo qu’un diesel a 8 L.
        De plus l’ehanol consomme 20 a 30 % en plus.

    • En France, il y a 4 fois plus de chargeurs Corridoor 50 kW pour votre Leaf que de superchargeurs 120 kW Tesla

      • Pour faire 800km il faut recharger 7 fois et perdre 4 heures .
        Sans compter les impondérables .
        Avec une TM3 il faut 1 recharge et perdre 35 mn.
        Y a pas photo.

      • Combien en panne ? combien avec une voiture ventouse dessus ? combien inaccessible aux heures où on en a besoin ? .... et en final est ce que je suis sur et certain de faire la charge sur la fin du trajet ? non , ca reste la loterie

        Aujourd'hui on a fait les choses à l'envers , on vends des voitures electrique mais il n'y a pas de reseau fiable (hors Tesla pour ceux qui ont les moyens )
        Le seul endroit ou charger de manière fiable c'est chez soi, EDF/Enedis à domicile : ca c'est fiable

  • Beau score pour la Ioniq qui fait son chemin tranquillement.
    Un véhicule de gentleman réfléchi qui ne s’arrête pas à la lecture d’une capacité de batterie. ;)

    Vive la Ioniq électrique !

  • Voiture propre ??
    Peut-être pour nos villes, quoique les plaquettes de freins représentent 40 % des particules qui polluent l'air
    Pour les batteries composées de lithium et de carbone ,extraction de ces métaux est faite en Bolivie, Chili, Chine , Afrique ....demande beaucoup d'eau et de produits chimiques qui polluent énormément, premiers touchés les aborigènes qui n'auront plus d'eau douce
    Les grandes firmes ont déjà investi dans des terrains pour creuser des puits pour extraire ces métaux, (exemple Toyota) en vue de la progression de ces voitures
    Nous marchons sur la tête ,pour protéger nos villes de pays riches ,nous sommes en train de polluer les pays pauvres
    Sans parler du recyclage
    A quand, les avions, les tankers, les paquebots.... électriques car bien sûr il n'y a que les voitures diesels qui polluent
    Malisol17

    • J'ai rarement vu autant de sottises en aussi peu de mots. Il ne suffit pas d'affirmer en perroquetant ce que l'on a lu à droite ou à gauche et qui allait dans le sens de ce qui nous plait, il faut s'assurer de ce que l'on affirme, si tant est que l'on puisse affirmer.
      Il est souvent facile de vérifier certaines informations et cela vous éviterez le ridicule de la contrevérité évidente.
      Il suffit le plus souvent de consulter des sites objectifs sur internet, et surtout pas les blablas de forums. Vous avez de nombreux sites de grandes écoles ou universitaires à votre disposition comme Wikipédia ou encore le site du collège de France: https://www.college-de-france.fr/site/fr-about-college/index.htm vous y apprendrez beaucoup de choses que vous croyez savoir.
      Bien cordialement,

      Serge Rochain

    • sauf que les plaquettes de frein ne sont quasiment pas utilisées sur un véhicule électrique cause frein moteur régénératif. Votre prétendu argument contre le VE démontre est un argument favorable supplémentaire au VE en particulier en ville. Merci à vous.

  • "Cartonne" ? Avance d'un quart d'orteil oui !! Y'en a qui s'en félicitent ? Il leur en faut peu...
    et 450 unités pour Free2Move ce mois, combien de brûlées dégradées déjà ?
    Peut être même pas 30 000 unités vendues en 2018...Donc peu voire pas d'usages des bornes derrière
    Pas de dynamique de fonds.
    Si on retire toutes les ventes aux entreprises administrations et collectivités.. il reste quoi en pures ventes aux seuls particuliers ? Pas la moitié
    Car toujours trop cher le VE. Pas de VE "low cost" 5 places à 10k€
    D'autant que les carburants pétroliers redescendent...

    • Il ne faudra pas attendre encore longtemps . La législation européenne a mis en place des etapes sur les rejets maximum qui vont deja en 2020 reduire d'un tiers la gamme actuelle des gros thermiques de luxe(ou pas) . Dans les années suivantes ca va être de plus en plus difficile de vendre autre chose que du VE , du moins hors petite citadine

    • VW en sort une à moins de 20000€ et en occasion on en trouve beaucoup sous la barre de 10000€ si vous étiez un peu plus au courant vous sauriez que dans moins de 1an une entreprise française va sortir un SUV 100% électrique a moins de 20000€ alors faut arrêter de dire tout et n'importe quoi quand on n'est pas bien renseigné

      • Une zoé à moins de 10 000euros il faut rajouter la location de batterie à 80euros par mois à vie

        • Il est affligeant de voir que l'avenir se limite pour certain à une Zoé qui n'a été que le chausse-pieds du véhicule électrique…. seulement en France

      • Alors les véhicules qui sortent demain, après demain ... c'est du même niveau que le panneau "demain je rase gratis".
        Tout le monde connait la Tesla 3 à 35000$, mais pour l'instant il n'est possible de commander qu'un modèle à 55000 € ...
        Je cherche, je fouille les annonces, je vais en voir ...
        Et bien des véhicules à moins de 10 000 c'est majoritairement des Zoé nécessitant, en plus de l'électricité pour faire tourner le moteur, de verser 69 € chaque mois à diac pour avoir le droit de parcourir 7500 km chaque année
        il y a bien quelques C0/Ion, mais de moins en moins ... la semaine dernière j'ai trouvé des modèle 2014/2015 pas trop kilométrés, c'était 13000 € ... et pour 9000€ mon concessionnaire propose des modèles de 2010/2012 ... avec 50 000 km et un an de garantie (via assurance) ...

        Alors pour l'instant, et ça a déjà été dit, répété et prouvé, un VE c'est cher, le coût au kilomètre est faible, mais l'achat très élevé, donc il faut beaucoup rouler pour économiquement s'y retrouver.
        Donc les premiers clients des VE devraient être les taxis et autres véhicules sanitaires ... mais entre payer 25 000€ une berline diesel confortable et ..., ???
        C'st vrai qu' il n'y a pas de berline électrique ... à part la T3 qui arrive, mais jusqu'à présent; il n'y avait rien pour ces professionnels qui rentabiliseraient très vite un VE ...

        @+

      • Je parlais surtout des VE, et vous reconnaissez plus bas que ce qui cartonne c'est le PHEV dont le Mitsu Outlander que vous avez, et qui brûle allégrement hors mode EV 7 à 10L/100 d'essence...
        SI vous êtes content tant mieux c'est l'essentiel. Avec mes 2 VE je le suis.

        • En vérité Veh-Elec et PHEV cartonnent tous les deux. Par ailleurs, je n'ai jamais dépassé 8L/100 avec mon Outlander en roulant en essence, car cela reste tout de même une hybride dont le rendement est bien meilleur qu'un thermique simple. De plus cela ne m'arrive que 3 à 4 fois par an pour des trajet de 150 à 200 km, donc même si je devais consommer du 10 l/100 ce ne serait pas une mauvaise affaire. En fait je roule 360 jours par an en pure électrique, et je sais que je ne serai pas ennuyé avec des temps de charge important aux bornes si je devais faire de longues routes.
          Comme vous pourrez en conclure avec mon message précédent, on peut bien dire que l'électrique cartonne…. comparé à la lenteur de la pénétration qu'a connu le thermique.
          Serge Rochain

        • Cher Sanreflexion

          Non, je parle aussi bien des EV que des PHEV pour le "cartonne" et sachez que je n'ai jamais dépassé 8L/100 avec mon Outlander et que par ailleurs, faire de la route même si c'était à 10L/100 comme vous dites, cela ne me générait pas beaucoup puisque cela ne m'arrive que 4 fois par an pour des parcours de 150 à 200 km. Pour en revenir à votre premier message :
          Votre réalisme a la mémoire bien courte. Quant à votre constat objectif factuel il manque singulièrement de recul.
          Plus de 10 ans que l’on vous annonce le gros décollage du VE ? Diable, la première voiture électrique dont les français ont entendu parler à grand renfort de publicité par Renault était la Zoé sortie en 2012, il n’y a donc que 6 ans. De plus la presse n’en parlait que comme une voiture de ville, voir une seconde voiture pour gens riche en raison de sa faible autonomie. On était donc loin il y a encore 6 ans de parler déferlante de l’électrique, ni même de la voir autrement que comme un gadget pour snobs friquets.
          Vous voudrez bien mettre vos hypothèses pessimistes en face des réalités factuelles du passé et en phase avec les délais qui leur ont permis d’apparaitre. En effet, selon vos critères le véhicule thermique n’aurait jamais dû dépasser lui aussi le stade du gadget, voire de l’objet à mettre en vitrine dans le musée des trucs qui n’ont pas aboutis. En effet, la première voiture équipée d’un moteur thermique est apparue en 1883, soit déjà 75 ans après l’invention du moteur qui lui a permis de faire tourner ses roues, mais ce n’est même pas la question. Apparue en 1883, la «Lenoir», est restée confidentielle comme les autres thermiques apparues peu après, le plus souvent en exemplaires uniques jusqu’à ce que Ford construise de série (très petites séries comparées à ce qui sort aujourd’hui des usines Tesla) la « Ford T » en 1908, soit 25 ans après les premières, celles de Lenoir. Et encore, il faudra attendre 15 ans de plus vers 1925 pour qu’il y ait en circulation à peu près la moitié de ce qui circule aujourd’hui comme véhicules électriques, donc patienter 40 ans pour en voir deux fois moins que ce que l’on peut voir d’électrique aujourd’hui. Selon vos critères le thermique n’a donc jamais décoller. Et je ne vous parlerai pas du premier véhicule diesel, la 260D, qui n’a vu le jour qu’en 1936 chez Mercedes, soit 44 ans après l’invention dudit moteur diesel, bien longtemps après le décès de Monsieur Diesel.
          Bien sûr, durant toutes ces années, ces évolutions très lentes se sont fait sous les sarcasmes et les quolibets de plus en plus discrets de gens comme vous qui, pour certains ne croyaient qu’au fardier à vapeur, d’autres aux bonnes vieilles charrettes tractées par chevaux qui ne devait rien à la vapeur mais au foin. Mais certains misaient déjà sur l’avenir avec les VE (il ne faut pas avoir raison trop tôt) car « La jamais contente » de Camille Jenatzy , un VE battait le record de vitesse avec 100 km/h le 29 avril 1899 à Achères. Mais tous ces gens sont morts sans savoir qu’ils auraient raisons un jour. Et ce jour est arrivé.

          Bien cordialement
          Serge Rochain, Narbonne
          http://astronomie.narbonne.free.fr/
          http://a-p-s.cabanova.com/
          http://iste.cabanova.com/
          http://climso.fr

      • Non non réaliste. Pur constat objectif et factuel. Plus de 10 ans qu'on nous annonce des gros décollages du VE mais çà n'arrive pas. Pas encore. Du moins pas en France. On verra bien les chiffres de décembre et 2019 avec l'arrivée de la Model3 et des Coréens, et autres...

        • Cher Sanreflexion
          Votre réalisme a la mémoire bien courte. Quant à votre constat objectif factuel il manque singulièrement de recul.
          Plus de 10 ans que l’on vous annonce le gros décollage du VE ? Diable, la première voiture électrique dont les français ont entendu parler à grand renfort de publicité par Renault était la Zoé sortie en 2012, il n’y a donc que 6 ans. De plus la presse n’en parlait que comme une voiture de ville, voir une seconde voiture pour gens riche en raison de sa faible autonomie. On était donc loin il y a encore 6 ans de parler déferlante de l’électrique, ni même de la voir autrement que comme un gadget pour snobs friquets.
          Vous voudrez bien mettre vos hypothèses pessimistes en face des réalités factuelles du passé et en phase avec les délais qui leur ont permis d’apparaitre. En effet, selon vos critères le véhicule thermique n’aurait jamais dû dépasser lui aussi le stade du gadget, voire de l’objet à mettre en vitrine dans le musée des trucs qui n’ont pas aboutis. En effet, la première voiture équipée d’un moteur thermique est apparue en 1883, soit déjà 75 ans après l’invention du moteur qui lui a permis de faire tourner ses roues, mais ce n’est même pas la question. Apparue en 1883, la «Lenoir», est restée confidentielle comme les autres thermiques apparues peu après, le plus souvent en exemplaires uniques jusqu’à ce que Ford construise de série (très petites séries comparées à ce qui sort aujourd’hui des usines Tesla) la « Ford T » en 1908, soit 25 ans après les premières, celles de Lenoir. Et encore, il faudra attendre 15 ans de plus vers 1925 pour qu’il y ait en circulation à peu près la moitié de ce qui circule aujourd’hui comme véhicules électriques, donc patienter 40 ans pour en voir deux fois moins que ce que l’on peut voir d’électrique aujourd’hui. Selon vos critères le thermique n’a donc jamais décoller. Et je ne vous parlerai pas du premier véhicule diesel, la 260D, qui n’a vu le jour qu’en 1936 chez Mercedes, soit 44 ans après l’invention dudit moteur diesel, bien longtemps après le décès de Monsieur Diesel.
          Bien sûr, durant toutes ces années, ces évolutions très lentes se sont fait sous les sarcasmes et les quolibets de plus en plus discrets de gens comme vous qui, pour certains ne croyaient qu’au fardier à vapeur, d’autres aux bonnes vieilles charrettes tractées par chevaux qui ne devait rien à la vapeur mais au foin. Mais certains misaient déjà sur l’avenir avec les VE (il ne faut pas avoir raison trop tôt) car « La jamais contente » de Camille Jenatzy , un VE battait le record de vitesse avec 100 km/h le 29 avril 1899 à Achères. Mais tous ces gens sont morts sans savoir qu’ils auraient raisons un jour. Et ce jour est arrivé.
          Bien cordialement
          Serge Rochain, Narbonne

          • et si je remp^lace VE par VH (vehicule hydrogene), et bien vous verrez le "vrai futur sera hydrogene"... puis je reprends votre argumentaire ci dessus et hop vous etes deja dans le passé avec votre VE.

            "Bien sûr, durant toutes ces années, ces évolutions très lentes se sont fait sous les sarcasmes et les quolibets de plus en plus discrets de gens comme vous qui, pour certains ne croyaient qu’au fardier à vapeur, d’autres aux bonnes vieilles charrettes tractées par chevaux qui ne devait rien à la vapeur mais au foin."

            Vous etes condescendant c'est pas grave y'en plein qui se sentent superieur

          • L'hydrogène ? Mais c'est une électrique cher Monsieur…. et sans condescendance.
            Vous remplacez la batterie par une usine à gaz (d'hydrogène) pour faire de l'électricité.
            Mais comment avez vous fait cet hydrogène ? En polluant beaucoup avec la technique de reformage ou en ayant consommé beaucoup plus d'électricité par électrolyse, que l'hydrogène ne vous en fournira à la sortie de l'usine à gaz….. toujours sans condescendance.
            Bonne soirée
            Serge Rochain

          • C'est un peu le principe de l'analogie et du raisonnement par l'absurde que vous venez de découvrir… Il vous dit qu'en reprenant votre message à l'identique et en substituant une lettre par une autre, le raisonnement que vous tenez aboutit à un résultat absurde (l'hydrogène gagne). Donc soit l'hypothèse de base est fausse, soit le raisonnement (en partant du principe que l'hydrogène ne peut pas gagner, notamment pour toutes les raisons que vous indiquez)

          • Pourquoi tant de jugement et dénigrement limite condescendant Mr qui écrit son nom en majuscule et étale sa science comme la confiture, on pourrait croire que vous avez un problème là...Relisez donc les déclarations et objectifs 2015 de C Ghosn en 2009 2010...Les articles d'il y a 10 ans...Et avant la zoé il y a quand même eu les 106 et Saxo et d'autres, pas sympas pour les pionniers.
            Bref, je trouve amha que çà ne cartonne pas du tout en France. en Suède oui. La France n'est plus première en Europe. Zoé n'est qu'à 20 % des objectifs passés. Elle va atteindre 150 000 exemplaires en 6 ans. C'était 500 000 à atteindre fin 2015. La Model 3 cartonne par contre elle, en 1 an elle sera à 130 voire 140 voire plus...

          • Monsieur a un complexe ? Ca vous ennuie tant que cela d'apprendre quelque chose ?
            Avec les prédécesseurs de la Zoé, vous me faites rire, des relookages de Mia…. des zombies dont 99,9% des français ignorent même qu'elles ont existé.
            L'électrique connait un départ fulgurant malgré votre aveuglement et il enterrera le thermique avant que vous ayez le temps de changer d'avis.

            Accessoirement le Verrouillage majuscule devait être resté actif quand j'ai écris mon nom…. et à ce sujet apprenez encore une chose : Ecrire le nom de quelqu'un en majuscule, selon les conventions typographiques, indique qu'il est décédé…. c'est donc une erreur en ce qui me concerne

        • Cher Sanreflexion
          Votre réalisme a la mémoire bien courte. Quant à votre constat objectif factuel il manque singulièrement de recul.
          Plus de 10 ans que l’on vous annonce le gros décollage du VE ? Diable, la première voiture électrique dont les français ont entendu parler à grand renfort de publicité par Renault était la Zoé sortie en 2012, il n’y a donc que 6 ans. De plus la presse n’en parlait que comme une voiture de ville, voir une seconde voiture pour gens riche en raison de sa faible autonomie. On était donc loin il y a encore 6 ans de parler déferlante de l’électrique, ni même de la voir autrement que comme un gadget pour snobs friquets.
          Vous voudrez bien mettre vos hypothèses pessimistes en face des réalités factuelles du passé et en phase avec les délais qui leur ont permis d’apparaitre. En effet, selon vos critères le véhicule thermique n’aurait jamais dû dépasser lui aussi le stade du gadget, voire de l’objet à mettre en vitrine dans le musée des trucs qui n’ont pas aboutis. En effet, la première voiture équipée d’un moteur thermique est apparue en 1883, soit déjà 75 ans après l’invention du moteur qui lui a permis de faire tourner ses roues, mais ce n’est même pas la question. Apparue en 1883, la «Lenoir», est restée confidentielle comme les autres thermiques apparues peu après, le plus souvent en exemplaires uniques jusqu’à ce que Ford construise de série (très petites séries comparées à ce qui sort aujourd’hui des usines Tesla) la « Ford T » en 1908, soit 25 ans après les premières, celles de Lenoir. Et encore, il faudra attendre 15 ans de plus vers 1925 pour qu’il y ait en circulation à peu près la moitié de ce qui circule aujourd’hui comme véhicules électriques, donc patienter 40 ans pour en voir deux fois moins que ce que l'on peut voir d'électrique aujourd'hui. Selon vos critères le thermique n'a donc jamais décoller. Et je ne vous parlerai pas du premier véhicule diesel, la 260D, qui n’a vu le jour qu’en 1936 chez Mercedes, soit 44 ans après l'invention dudit moteur diesel, bien longtemps après le décès de Monsieur Diesel.
          Bien sûr, durant toutes ces années, ces évolutions très lentes se sont fait sous les sarcasmes et les quolibets de plus en plus discrets de gens comme vous qui, pour certains ne croyaient qu’au fardier à vapeur, d’autres aux bonnes vieilles charrettes tractées par chevaux qui ne devait rien à la vapeur mais au foin. Mais certains misaient déjà sur l’avenir avec les VE (il ne faut pas avoir raison trop tôt) car « La jamais contente » de Camille Jenatzy , un VE battait le record de vitesse avec 100 km/h le 29 avril 1899 à Achères. Mais tous ces gens sont morts sans savoir qu’ils auraient raisons un jour. Et ce jour est arrivé.
          Bien cordialement
          Serge Rochain, Narbonne
          http://astronomie.narbonne.free.fr/
          http://a-p-s.cabanova.com/
          http://iste.cabanova.com/
          http://climso.fr

  • laissez moi rire! les bobos sur ce site est a pleurer!l electrique mais non l avenir n est la !! pire elles sont polluante avant apres et pendant elles bouffent du nucléaire!!charlot friqués qui sont plus c--- que la moyenne.

      • Non je pense pas il est juste arrivé par erreur sur un site qui n' est pas à son niveau, ça lui a flingué les 3 pauvres neurones restants et vla le résultat...
        Bref il a raison le VE l'a tué !

        • je pense qu'on aurait les mêmes soucis en allant sur des blogs passionnés de voitures thermiques.
          d'ailleurs sans parler de ces sites, dans la vie réelle on est un peu considéré comme "différents".
          bon moins qu'il y a quelques années malgré tout

    • Heu ? Comment dire ? Encore un formaté par un lavage de cerveau qui ne rapporte que des ragots entendus ailleurs. "Le VE plus polluant qu'un VT" vient une "étude" realisée par Arthur D. Little qui a été complètement déconsidérée pour avoir gonflé les estimations d’émissions de 40 % en tenant compte d'un remplacement de la batterie sans recyclage en ajoutant la nécessité d’une voiture à essence de remplacement en plus du VE. Fausse affirmation reprise en chœur par les pro-diesel, qui veulent se dédouaner de continuer à polluer leurs gosses.

      • Le problème c'est que ce genre de fausses informations est très généralisées . A leurs decharges , les medias sont aussi tres mal informés , l'article recent d'Usine Nouvelle (article hebergé en dehors de la responsabilité de la revue) est eloquent :un ramassis inexactitudes et de mensonges .
        Lors d'un recent pot au boulot , les paroles se delient un peu plus, j'ai éyté confronté à plusieurs collegues qui affirmaient qu'un diesel moderne etait moins polluant qu'un VE qui ne degage aucune fumée !!! un comble
        Aujourd'hui , en repas de famille , beau père et beaux frères le même refrain : une batterie causerait des dommages considérables à sa fabrication et à sa destruction !!! il faudrait avoir en permanence sur soit les graphiques de l'etude 2018 de l'ADEME et les photos des dégâts dus à l'extraction du pétrole et gaz de schistes et des sables bitumeux

    • Avant c'est faux, pendant, c'est faux et après …. c'est toujours faux !
      Pour avant, tout ce que l'on raconte sur le lithium est faux, documentez vous un peu mieux au lieu de perroqueter ce que vous lisez sans même vérifier ce que vous pouvez vérifier.
      Pendant, c'est se tromper de cible, le VE n'a jamais demandé à ce que l'électricité soit produite avec de l'uranium ou du charbon
      Après c'est que vous ignorer que l'on ne crée une filière de recyclage que lorsqu'il y a déjà quelque chose à recycler

      Enfin, d'une façon générale, heureusement qu'il y a des bobos friqués qui permettent de lancer les filières pour toutes les choses nouvelles car ils permettent d'atteindre les volumes nécessaires à la baisse des coûts pour que vous en profitiez à votre tour. Mais il est plus bobo encore de baver sur eux sur les forums en oubliant un jour prochain tout ce que vous aurez dit sur ces pionniers du marché.
      Serge Rochain

      • Mais rien ne dit que lesdits pionniers ne font pas une connerie, rien ne dit que les batteries seront vraiment recyclées et pas envoyées au Ghana parce que le recyclage est trop cher, et surtout aucune voiture quelle qu'elle soit est non polluante.

        • Les batteries seront recyclé il n’y a pas de doute là dessus et pour au moins deux raisons: Leur valeur et la masse volumique que cela représente. Pour une filière de recyclage c’est même du pain bénit.

          • Il n'y a pu grand chose qui vaille la peine d'être recycler dans les ordinateurs d'aujourd'hui, et cela ne motive pas vraiment les filières de recyclages comme celles des batteries dont l'extraction du lithium des cathodes et surtout le cobalt revient infiniment moins cher par ce canal que par les traitement de grandes quantités de minerai pour obtenir le même poids que ce qui est récupéré d'une seule électrode de pile.
            Même les piles boutons intéressent les filières, qui ont d'ailleurs été crées pour cela dans un premier temps.
            Serge Rochain

          • "Il n’y a pu grand chose qui vaille la peine d’être recycler dans les ordinateurs d’aujourd’hui, "

            La reponse magique du mec qui se prend les pieds dans le tapis. Batterie ? Ecran ? metaux sur la carte ?
            Donc meme la batterie Li-ion ne "vaut pas la peine d'etre recycler" ?

          • Il revient moins cher de décortiquer une batterie pour en récupérer le lithium et le cobalt de la cathode que de remuer 50 kg de sel et 1 tonne de minerai argileux pour en sortir ces précieux ingrédients.
            Il y a bien longtemps que les connecteurs des ordinateurs ne sont plus dorés à l'or fin.
            Mais je cherche toujours le tapis dans lequel je me serais pris les pieds

        • Non en effet, je ne peux pas prouver qu'un jour, on ne nourrira pas nos animaux d'élevage avec des résidus de vielles batteries et que l'on ne s'empoisonnera pas nous même en mangeant ensuit ces animaux…. vous avez certainement raison.

    • bon donc en voila un qui connait rien et qui répète comme un …… ce qu'il croit avoir entendu .
      sinon je suis un ouvrier qui ne gagne pas beaucoup
      mais je me suis acheté une Peugeot ion qui est abordable .pour moi en occasion
      et certainement que tu aurait honte de rouler avec
      mais moi non .
      comme quoi ce n'est pas non plus une histoire de gros fric

      • Il est tout aussi affligeant de lire ceux qui prétendent que ceux qui ne pensent pas comme eux n'y connaissent rien

    • Et la qualité de l’air? Le silence en ville ?
      La voiture électrique mène dans un pays qui fait de l’electricite Au charbon, elle pollue 30% de moins que la thermique.
      Les batteries ont une deuxième vie puis se recyclent.
      Vos argument sont archi faux.

  • 27 Renault Master. Très étonnant vu son tarif. J'imagine (j'espère) que les prix ont été négociés. Quoiqu'il en soit ça reste une bonne nouvelle d'autant plus que ce n'est pas le seul utilitaire électrique de cette taille à se vendre.

    Ps : à l'automobile propre, auriez-vous des chiffres de part de marché des VE sur l'ensemble des ventes d'utilitaires ?

    • Les 27 master doivent être ceux que les concessions ont été "obligées" de commander, comme véhicule de démonstration (négative ???) ...

  • Tant mieux si ça ne se vend pas, Vos voiturettes électriques sont moches et loin d'être propre.

  • C'est un petit départ, pour le Kona, je m'attendais vraiment à plus. Même la Ioniq fait mieux…

    • A 40.000 euro, cela ne m'étonne pas, à moins d'un système incitatif type tva 0 ou un bonus/malus mettant le thermique et le ve au même prix... je reste pessimiste

    • Ce sont les imat !
      Je viens de commander deux kia PHEV : 5 mois d'attente.
      Donc les imat ce sera au compte goutte. Je suis persuadé que les ventes s'empilent face aux livraisons. Les vendeurs des prius phev, ionic et kia étaient unanimes : ils croulent sous les demandes, n'ont plus de caisses d'essai

      • la Yaris HSD se vend mieux que le Captur en Europe.. Mercia toyota qui participe a la balance commerciale francaise.

  • Avec un titre pareil, je m'attendais à 10% de part de marché ...mais hélas non... et en plus les 2 % ne sont atteints que grâce, à l'immatriculation massive des VE dédiés à l'autopartage , ce qui signifie la quasi absence de progression du marché chez les particuliers et chez les sociétés !
    Il est vrai qu'avec des VE comme la Zoé à seulement 200 km d'autonomie sur autoroute à 28 000 € (batterie comprise), ou à 40000 €, comme les Kona et Niro livrées au compte goutte, cela ne va pas faire progresser ...
    Mais c'est vrai que chez nous , on propose des aides à 2000 € à des gens qui ne peuvent pas emprunter pur l'achat de voiture électriques neuves(même avec les 6000€ de bonus), au lieu (comme en Norvège) de doper l'ensemble du marché des VE avec une TVA 0 %, rendant les VE moins chers que les thermiques, ce qui crée de fait un marché du VE d''occasion accessible lui, à un public beaucoup plus large (conjugué à des vraies infrastructures de recharge RAPIDE) .

    • Etudiez un peu l'histoire et vous découvrirez que le VE progresse environ 10 à 15 fois plus vite que le thermique n'a progressé à ses débuts.
      Serge Rochain

      • Peut-on vraiment comparer des époques séparées par plus d'un siècle? Aujourd'hui tout va beaucoup plus vite. Donc si ça ne va qu'un peu plus vite, c'est que ça va nettement moins vite!

        • Ce n'est pas une comparaison d'époque, c'est une comparaison entre deux produits, tous deux nouveaux pour leur époque et avec le même désir de les posséder pour les populations. Et certains ici font des gorges chaudes sur la pénétration des véhicules électriques avec moins de 2% du marché après leur apparition il y à 6 ou 7 ans, et prédisent sur la foi de cette lenteur qu'il ne percera pas.

          C'est donc simplement un rappel sur la lenteur avec laquelle le véhicule thermique s'est imposé, ce qui ne l'a pas empêché d'atteindre 1 milliard d'exemplaire aujourd'hui dans le monde. Si l'on compare les deux courbes de départ il ne faudra même pas cinquante ans pour atteindre le milliard de véhicules électriques.

          Mais, est-ce que la pente de la courbe de l'électrique va se maintenir à ce rythme ? Je n'ai pas la réponse et je ne crois pas que qui que ce soit la connaisse, mais ce dont je suis sûr c'est que la progression sera de plus en plus rapide.
          Serge Rochain

          • vous avez votre nouveau dogme et vous y trouver votre bonheur.. tant mieux.. mais merci de ne pas imposer votre religion aux autres.

          • j'essaie d'éclairer ceux qui ne voient rien, et je n'impose rien à personne.contrairement à vous qui prétendez que ceux qui croient en l'avenir se font berner.. Mais avec des gens comme vous je perdrais mon temps s'il n'y avait que des gens comme vous sur ces sites consacrés aux véhicules électriques... des gens qui n'en n'ont pas mais qui savent tout à leur propos.
            SR

          • On verra, je suis moins sûr, chacun ses avis. Beaucoup de paramètres mouvants entrent en jeu.

          • oui, on ne tardera pas à voir, effectivement.
            Mais on peut déjà voir que certains constructeurs ont annoncé qu'au delà de 2021 ou 2022 qu'il arrêtaient les véhicules diesels, ou même thermiques. Cela prend son importance quad on constate que c'est une décision librement choisie et non en réponse à une directive autoritaire des pouvoirs publics …. qui auraient déjà du prendre cette décision il y a entre 5 et 10 ans quand il était patent que l'avenir serait électrique, à batteries ou à hydrogène.
            Serge Rochain

        • Il a fallu 30 ans pour virer le cheval. Il en faudra autant ou pas loin pour virer le pétrole...

          • La persistance du cheval ne le doit qu'à la lenteur de la pénétration du thermique.
            Il n'est pas évident que l'histoire se répète avec l'électrique.
            Diesel n'a jamais vu rouler un véhicule diesel, il s'est noyé mais pas dans une nappe de mazout.
            Serge Rochain

          • Diesel n'a jamais voulu développer le gazoil.

            Il avait faire ce moteur pour pouvoir y bruler des huiles vegetales, ethanol....

            Diesel nomma initialement ce moteur, le « moteur à l'huile ».

            https://www.alternatives-economiques.fr/ethanol-huile-vegetale/00032177

            Et meme 100ans apres, on veut toujours pas faire tourner ces moteurs avec des huiles vegétales et de l'ethanol... Mais on se fait bien avoir avec leur VE comme panassé..

            ahaha tu m'etonnes! si on tutilise des huiles vegeatales ou ethanol, on peut creeer des filieres independantes donc "NIET", vite il faut des VE !

            Vous vous faites berner par les VE, c'est magique

          • Sauf qu'on peut faire des filières indépendantes produisant de l'électricité…. solaire.
            Il n'y a pas que les VE qui démarrent en flèche il y a aussi l'autoconsommation électrique, vous allez vous enfoncer de plus en plus, vous regardez l'avenir dans le rétroviseur
            Cessez de dire des bêtises

    • C'est seulement la TVA à 0 NOK qui rend la voiture électrique si désirable en Norvège.
      C'est toutes les mesures d'accompagnement de la voiture électrique qui permet ça.
      La TVA est capée, dans mes souvenirs c'est quasi identique aux 6.000€ de prime chez nous.
      Pour donner une image plus parlante, une Tesla Model S 75D après cinq ans d'utilisation revient aussi cher qu'une Golf GTI.
      La Golf était la voiture la plus vendue en Norvège, Chez nous le malus est à l'achat, eux aussi, mais ça continue dans toute la vie d'une voiture thermique.
      Mais c'est surtout le choix sociétal en Norvège c'est plus de tirer les pauvres vers la classe moyenne. Plus de 90% de la population gagnent plus de 2.500€ net avant impôt.

      • La tva à 0 % n'est PAS DU TOUT identique à 6000 € (et c'est bien pour çà qu'en France l'état refuse de l'accorder) !
        La TVA à 0 % rend la golf thermique plus chère qu l 'e-Golf et idem(clio/Zoé et les autres),
        Bref, malgré l'autonomie réduite , les norvégiens achètent des VE PARCE QU'ILS sont moins chers...
        Une TMS vaut moins cher qu'une Audi A6, BM5, classE.
        Il s'agit par intérêt direct et financier, de pousser les acheteurs à ABANDONNER les thermiques !

        • Je ne suis pas d'accord avec la TVA à 0%.
          Cela revient à faire un (gros) cadeau fiscal aux plus riches.
          En effet, la bascule entre la TVA 0 et le bonus ce fait autour de 36000€ ttc; il me semble donc possible que les plus riches puisse faire l'effort d'avoir moins de remise.
          Quoi qu'il en soit, le VE neuf n'est de toute façon pas accessible à plus de la moitié des salariés français (salaire median à moins de 1800€ en 2015).

        • Faut prendre en compte aussi que les VT sont fortement taxés en Norvège.
          Il y a aussi les péages gratuits, ça monte très vite si on doit raquer pour entrer/sortir de la ville plusieurs fois par jour.
          Aussi les carburants sont chers (en gros 1.6 Euros/litre) et l'électricité à la maison est à environ 7 centimes du kWh.
          La TVA, c'est juste la cerise sur le gâteau.

        • VRAI !! De plus l'électricité est gratuite en rechargeant dans la rue sur une borne de trottoir à Oslo
          Serge Rochain

          • De tout manière même s’ils rechargent chez eux le coût de l’électricité pour les norvégiens c’est pas cher.

          • Oui mais s'ils avaient opté pour le PHEV comme les autres scandinaves, pour la route ils auraient du payer l'essence du réservoir. Avec du pure électrique cela ne leur coute rien ou presque rien.
            C'est la quasi gratuité de l'électricité qui les a conduit à ce choix.

    • Exactement, on est vraiment à côté de la plaque. On a mis quelques véhicules en auto partages pour remplacer les véhicuàles Bolloré et on parle de chiffre qui cartonne! Vraiment à côté de la plaque! On est très loin d’une vrai loi utile zéro émission contraignante pour les constructeurs comme en Californie et en Chine où d’une solution à la TVA à Zéro à la Norvégienne où encore une solution a la Suédoise qui donne des résultats en croissance régulière pour être en novembre à 12%.

      On espère toujours un vrais décollage en France.

      • Ce qui "cartonne" c'est l'Outlander de Mitsubishi dans le PHEV? Pourquoi s'en vend il tant comparé à ses concurrents ?
        Serge Rochain

        • Car à l'instar de tous ces SUV, la cible marketing est celle alors identifiée par Renault cherchant dans les années 80 des explications au succès de l'Espace: Un modèle qui, si on ajoute des sièges ne fait pas le job pour un père de famille nombreuse (car plus de coffre!), va offrir un argument en retrait en config plus standard par rapport aux berlines/breaks existants et parfois moins de place utile (on a rarement besoin de ranger du léger en hauteur)... cela posait question!
          La réponse, c'est que ce véhicule était acheté rien que pour sa taille par des hommes compensant ainsi un problème... de taille!
          Il faut croire que l'effet des perturbateurs endocriniens sur l'appareil génital est confirmé par l'évolution des stats de vente de véhicule.
          :o)

        • Parceque les gens veulent vivre en 4X4 et faire "l'ecolo" avec une hybride, donc c'est le seul produit.

          Je me rappelle des ecolo qui crevaient les roues des 4x4 dans paris.. maintenant ca fait ecolo.. ahahahaha

          • C'est intéressant les gens qui décident avec quoi les autres doivent rouler. Quand j'ai acheté mon Outlander PHEV je ne voulais pas un 4x4 je voulais un PHEV avec une autonomie de l'ordre de 50 km car toute l'année je ne fais jamais plus de 50 km par jour, saur 4 fois dans l'année, je fais entre 150 et 200 km.
            Il n'y avait qu'un 4x4 qui faisait ça…. je l'ai acheté pour 36000 € il y a un peu plus de 4 ans. Aujourd'hui il y a d'autres choix mais ils ne sont pas mieux
            SR

          • 1500 kg c'est peu par rapport à sa taille. Un Discovery tracte plus de 2t, Touareg/Cayenne c'est 3.5t.

          • Aaa on s'en f.. de tracter... ca concerne 2% des gens.. et 80% des visiteurs de ce site, qui font une fixette là dessus.

          • 2% ? il faudrait vraiment enqueter pour le savoir mais je parierais plutot sur du 20% . Rien que les cyclistes ont besoin d'une attache remorque depuis que les systemes à poser sur le capot sont pas règlementaires ;, ca fait du monde

          • J'habite dans un lieu touristique avec pistes cyclables et le nombre de véhicules qui ont des vélos accrochés à l'arrière n'est pas négligeable, ce qui se rajoute aux caravanes, remorques bagagères, bateaux, jet-skis et compagnie. Et quand je vais à la déchetterie, le nombre de remorques que j'y vois est loin d'etre négligeable.
            Mais je suis d'accord avec M.Rochain, le prix du Mitsubishi par rapport au Range Rover est certainement une raison de choix.

          • Parce que c'était le seul moyen de rouler électrique toute l'année à 4 ou 5 jours près pour de longues distances sans contrainte de rechargement en restant planter devant une borne pendant une heure à chaque charge.
            Quelle idée saugrenue de voir cette idée vaniteuse de supériorité venant de gens complexés dans ce qui motive les autres à choisir ce qu'ils ont choisis et qui ne serait raisonnablement justifié que par la possibilité de tracter une remorque ?
            Je vous signale qu'il y avait, et qu'il y a toujours, des véhicules diesel de même niveau qui sont bien plus chers et qui sont choisis par beaucoup plus d'acheteur que ceux qui ont choisi le même que le mien en PHEV. Si vous ne pouvez pas vous le payer je le regrette pour vous mais alors vous ne pourriez pas non plus vous payer le gros SUV diesel à un tarif plus élevé encore que l'Outlander PHEV. Pourquoi prenez vous plutôt la défense de ceux là face à mon choix ?

          • Non c'est parce qu'il n'est qu'à 36000 €
            Quand je l'ai acheté il y a un peu plus de 4 ans je me fichais pas mal qu'il puisse tracter une remorque. Et je ne regrette pas cet achat
            Serge Rochain

    • On attend toujours une baisse massive du coût des batteries, mais ça ne semble pas venir.

      • En 2020 et 2021, les nouvelles règles EU en matière de réduction des émissions de CO2 (95 g CO2 / km) seront mises en place. De nombreux EV seront en vente en 2020. Attendez-vous à la concurrence des prix d'ici 2021.

      • D'une part cela ne vient pas d'un seul coup, mais cela se voit d'années en années. Par ailleurs les constructeurs ne répercutent pas immédiatement, ils passent des commandes pour l'exercice à venir au tarif en vigueur (celui de l'année écoulée)au moment de la commande, puis ils mettront encore un an pour livrer le véhicule avec les délais de fabrication, ce qui fait que vous avez toujours une batterie au prix d'il y a ….. deux ans en arrière.
        Serge Rochain

        • Sauf qu’en Norvège ils sont déjà au dessus de 60% de voitures électriques avec une proportion de pur électrique qui progresse par rapport au PHEV. Quand on veut on peut. Un constructeur qui n’a pas de voiture électrique disparaît du marché en Chine, en Norvège, en Islande...

          • L'ensemble des pays scandinaves à l'exception de la Norvège privilégie le PHEV par rapport au pur VE. Il faut bien reconnaitre qu'aujourd'hui seul le PHEV peut répondre à toutes les situations face au thermique, notamment à cause des temps de chargement à la borne pour les longs trajets. En dehors de mon "quotidien" je ne roule pas en électrique mais cela n'arrive que 3 à 4 fois par an. Je ne peux pas passer mon temps derrière une borne, ni même en chercher une, quand je fais de la route sur 200 km. C'est même pour cela que j'ai acheter une PHEV. Mais je reconnais qu'elle à un gros défaut, elle est chère, c'est un choix.
            Si les Norvégiens ne suivent pas la même logique que les autres scandinaves c'est que chez eux l'électricité est quasiment gratuite, et même totalement gratuite à Oslo en chargeant sur une borne de rue, et il y en a presque partout, dans toutes les rues en ville. Cela explique bien des choses.

          • Cela tombien bien, car à la maison on a les deux technologies: 2 VE 1 PHEV et même 2 thermiques qui ne roulent plus.

            Alors la PHEV c’est le plus contraignant en utilisation car il faut tout le temps la recharger l’électrique, même si le résultat est autour de 2,5l/100km. Le VE c’est le pied car la recharge est moins fréquente, essentiellement la nuit.

            Donc c’est une évidence le PHEV est une simple solution de transition en attente de l’arrivée de véhicule électrique à autonomie élevé pour des pays ayant un réseau de bornes de recharge convenable. Dans trois à 4 ans cela ne tiendra plus.

          • On est bien d'accord, le PHEV est un engin de transition mais reste à savoir combien de temps va durer la transition. Je ne l'ai pas acheter pour plus de 10 ans, car je ne crois pas qu'avant 5 ou 6 ans nous aurons des temps de charge de 10 mn pour des 64KWh. Je l'ai depuis un peu plus de 4 ans et je l'ai payé 36000 euros. Je n'avais aucune alternative à l'époque en électrique et même aujourd'hui en pure électrique avec la possibilité de faire un long parcours dans le même temps avec les temps de chargement intermédiaires, même si cela est moins critique aujourd'hui avec un véhicule genre Kona ou Niro.
            Serge Rochain

          • Si je ne nie pas son intérêt dans l'immédiat, le pehv est condamné à terme, par le simple fait qu'il ne peut être que beaucoup plus coûteux qu le VE ...
            En effet, la complexité qui oblige, en plus de la chaine de traction électrique d'y adjoindre un ensemble thermique complet (à la différence d'un simple rex), se répercute sur le prix global.
            Plus le VE se développera,'avec une forte baisse du prix des batteries, en même temps que leur optimisation (masse et vitesse de charge), moins le pehv sera opportun (sans parler du surpoids énergivore devenu inutile de toute la partie thermique, avec le développement massif des superchargeurs).
            Les possesseurs de Tesla S ne reviennent pas vers des pehv, c'est beaucoup plus parlant comme démonstration que tous les grands discours ...
            Au fur et à mesure de la sortie des VE avec 75 ou 80 kWh d'autonomie et des réseaux de recharges rapides, le pourcentage de pehv stagnera dans un premier temps pour décroître dans un deuxième !

    • Une TVA à 0% favorise les véhicules électriques les plus chers (Telsa, Jaguar). Avec la même somme d'argent pour l'état, l'aide de 6000€ favorise plus le développement de l'électrique. Il faut maintenant plus de modèles de disponibles et des prix raisonnables. Au second semestre 2019, PSA devrait commencer à arriver, ça devrait booster le marché en France.
      Il faut aussi espérer que le réseau de charge rapide se développe sur autoroute (100kw, multiple bornes, paiement par carte) ainsi que le réseau de charge en ville pour ceux ne pouvant recharger à domicile.

Ce site utilise les cookies.