Hybride et électrique : les ventes de voitures propres en Europe en 2018

Par Michaël TORREGROSSA

De l’hybride à l’électrique en passant par l’hybride rechargeable, Automobile-Propre revient sur les chiffres d’immatriculations de l’année écoulée et dresse un premier bilan du marché européen.

La Norvège reine de la voiture électrique

Si elle ne demeure qu’une goutte d’eau dans l’océan automobile européen, la voiture électrique poursuit sa progression. Passant pour la première fois le seuil symbolique des 200.000 immatriculations selon les chiffres communiqués par l’ACEA, le segment a progressé de 48 % en seulement un an. A l’échelle européenne, la voiture électrique a ainsi représenté 1,3 % des ventes l’an dernier, soit 0,4 point de mieux qu’en 2017.

Alors qu’elle à peine 1 % de l’ensemble du marché automobile européen, toutes énergies confondues, la Norvège est restée en 2018 le leader incontesté de la voiture électrique. Avec plus de 46.000 unités écoulées, le segment progresse de 40 % par rapport à 2017. En 2018, près d’une voiture sur trois vendue en Norvège était électrique contre une sur cinq en 2017. Une part de marché qui devrait encore progresser cette année avec l’arrivée toujours plus diversifiée.

En seconde position, l’Allemagne conforte son avance sur la France. Avec un peu plus de 36000 unités écoulées, notre voisin d’outre-Rhin enregistre une progression de 44 % en un. Classée troisième avec 31.000 unités écoulées, la France est désormais talonnée par les Pays-Bas où les ventes de voitures électriques ont quasiment doublé par rapport à 2017. Avec plus de 26.000 unités écoulées, la voiture électrique a représenté près de 6 % des ventes sur le marché néerlandais en 2018.

Le Royaume-Uni en tête sur l’hybride rechargeable

S’il ne termine qu’à la 5ème place du classement européen sur le « full electric », le Royaume-Uni arrive une nouvelle fois en tête sur l’hybride rechargeable avec plus de 44.000 immatriculations enregistrées l’an dernier. Un podium complété par l’Allemagne et la Norvège avec respectivement 31.442 et 26.546 unités écoulées.

Et si l’on ne tient compte que des taux de pénétration, le classement change du tout au tout. La Norvège passe première avec 18 % tandis que la Suède et la Finlande occupent la seconde et la troisième place avec respectivement 6 et 4 % de leurs ventes réalisées en hybrides rechargeables.

Sur l’ensemble de l’année 2018, 182.768 voitures hybrides rechargeables ont été écoulées sur le vieux continent, soit une progression de 19 % par rapport à l’année précédente.

Hybride : l’Allemagne passe devant la France

Avec plus de 606.000 immatriculations réalisées, la classique voiture hybride enregistre une progression de 33 % en l’an dernier. A l’échelle européenne, elle a représenté 3,88 % des ventes de véhicules neufs.

Premier marché européen du segment, l’Allemagne a enregistré une progression impressionnante (+80 %) avec près de 100.000 immatriculations réalisées l’an dernier. Second marché européen de la voiture hybride, la France dépasse les 90.000 immatriculations, soit une progression de 30 % par rapport à 2017. En troisième et quatrième place, l’Italie et l’Angleterre terminent à quasi égalité avec un peu plus de 80.000 immatriculations tandis que l’Espagne arrive 5ème avec quelque 75000 hybrides écoulées.

Au classement par taux de pénétration, les pays nordiques se distinguent une nouvelle fois. Malgré un net recul du segment par rapport à 2017 (-20 %), la voiture hybride a représenté 11 % des ventes en Norvège en 2018. Classée seconde, la Finlande boucle l’année avec une part hybride de 10 %.

La Leaf numéro 1 des ventes

Sans compter les ventes de voitures hybrides non rechargeables, c’est la Nissan Leaf qui a été la voiture branchée la plus vendue en Europe en 2018. Avec plus de 40.000 unités écoulées, la berline de Nissan dépasse la Zoe (38538) et la BMW i3 (24.432).

Ventes Europe 2018 – En vert modèles électriques, en bleu modèles hybrides rechargeables – Source : https://ev-sales.blogspot.com/

Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • Aucun véhicule n’est propre, ils ont tous une trace carbone plus ou moins élevée. Pour être propre il faut se déplacer à pied ou en vélo (pas électrique).
    Sinon ma Zoé est toujours sur le podium 😜

    • ton vélo a aussi une trace carbone, et toi aussi d'ailleurs en mangeant et respirant.

  • la voiture électrique n'est pas idéal pour son rendement écologique du fait de l'exploitation des terres rares pour les batteries.La possibilité d'obtenir de l'hydrogène par biomass et par la photo-synthèse peut être la solution alternative pour l'énergie de nos véhicules. Pourquoi mettre les oeufs dans le même panier alors que nous avons des fabricants Français dans ce domaine.Faisons pas l'erreur d’inciter tout le monde à passer à l'électrique comme on a fait pour le diesel...incitons les constructeurs automobiles à aller dans cette direction et devenir indépendant de la Chine , premier fabricant de batterie .AYONS notre indépendance dans ce domaine

  • L'alliance Renault/Nissan et maintenant Mitsubishi sont bine les leaders incontestés.
    un peu de concurrence SVP , pour que les prix baissent !

  • La voiture thermique pur est encore très majoritaire. Les constructeurs Européens sont les premiers à faire tarder au maximum le basculement sans se cacher comme Audi et Mercedes, en y allant doucement comme BMW et reculant le plus tard possible cette échéance comme PSA. En faite ils ne font rien où si peu en Europe où seulement quand la pression est trop forte sur un marché. Mais c’est inéluctable et les villes et les pays qui ne font rien vont le sentir passé. Regarder Marseille :

    https://www.goodplanet.info/actualite/2019/02/22/greenpeace-cible-marseille-lanterne-rouge-en-termes-de-solutions-de-mobilite/

  • En fait, depuis au moins 15 ans, toutes les VT devraient déjà être hybrides puisque cet te technique n'est qu'une amélioration du rendement d'une VT ! C'est-à -dire moins de carburant pour plus de km.
    Serge Rochain

  • Voitures "propres" !?
    J'irai pas jusque là.
    Moins sales, moins polluantes, moins énergivores (surtout l'élec avec son rendement X3) d'accord...

    • Vous savez ce qui est encore plus sale que les gaz d'échappement d'un vieux diesel c'est l'élitisme puant qui règne sur ce site.

      "On doit bien parler de ces véhicules qui plaisent à la plèbe pour amener des revenues publicitaires".

      • Mets toi un mouchoir sur le nez, et continue à dire que les voitures à pétrole ne polluent pas, et que ce n'est bien sur que de "l'éliltisme" mal placé que de le dénoncer !!!
        Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ...

        • Complètement HS...
          Personne ne dit que la voiture au pétrole ne pollue pas. Il y en a certaines qui polluent plus que d'autres. Pareil pour l'électrique. Et oui, la pollution ce n'est pas SEULEMENT ce qui sort ou pas du pot d'échappement...
          Je serais même le premier à m'acheter une électrique si j'en avais les moyens et surtout si j'avais de quoi la charger.
          Ceci dit ce n'est pas la peine de prendre de haut ceux qui ne peuvent tout simplement pas rentrer dans ce club très "select".

          Ici c'est toujours un extrême ou l'autre. Le manichéisme n'a jamais rien fait avancer malheureusement.

          • Aucun hors sujet, et je te fais remarquer que c'est bien toi qui attaque les autres en les accusant "d'élitisme puant", parce qu'ils osent faire remarquer que la combustion de pétrole RESTE polluante !!!
            Personne n'a prétendu que le VE n'engendrait aucune pollution, mais en tout celle due à la combustion lors de son fonctionnement comme c'est le cas pour tout VT à combustion de pétrole (hybridé ou pas) .
            Maintenant que tu n'aies pas les moyens d'acheter un VE (encore qu'on trouve des Zoé et Leaf à moins de 10000€), et surtout de quoi la charger, explique peut-être ton attitude ...à défaut de la justifier !

          • La combustion de pétrole reste polluante encore une fois PERSONNE DE NE DIS LE CONTRAIRE, mais faire semblant de ne pas comprendre qu'une voiture qui consomme 4l/100km pollue moins qu'une qui consomme 15l/100km de que ça va DANS LE BON SENS, ça me dépasse, c'est d'une telle mauvaise foi...

          • Eh oui ! 4 c'est moins que 15 (chiffre peut-être un peu discutable, mais qu'importe), donc cela va dans le bon sens. Cracher sur l'hybride n'est pas justifié.

    • Effectivement l’hybride n’est pas propre par conséquent on ne peut pas dire voiture propre.
      C’est même étonnant de parler de voiture hybride ici...

      • Aucune voiture ne l'est vraiment. Maintenant, on peut être un peu pragmatique, et se concentrer sur la baisse de la pollution avant de songer à la supprimer. Et pour ça, Electriques ET plug-ins ont un rôle à jouer. Par contre, les plug-ins n'ont pas, à mon avis, une espérance de vie très longue, déjà dépassées en ventes par les voitures purement électriques.

      • Le problème de ce site, c' est qu'il comporte un certain nombre d'utilisateurs de Prius , Yaris etc, et qu'ils permettent la venue des publicités de Toyota, l'un des principaux financeurs, d'où la qualification franchement abusive de 'propre", s'agissant d'hybride (à pétrole donc) , déjà qu'on peut discuter de ce terme concernant les VE ...

Ce site utilise les cookies.