e_musk_tesla

Alors que les affaires de Tesla tournaient mal, Elon Musk a failli vendre sa société au géant Google pour 11 milliards de dollars en 2013  avant de se raviser quelques semaines plus tard.

 Elon Musk: Tesla, SpaceX, et la quête d'un avenir fantastique L’information, qui remonte à début 2013, est révélée par le journaliste Ashley Vance de Bloomberg dans un livre intitulé « Elon Musk: Tesla, SpaceX, et la quête d’un avenir fantastique » à paraitre le 19 mai prochain. A l’époque, Tesla connaissait de grosses difficultés avec le lancement de sa berline Model S et la société était « au bord de la faillite » selon Bloomberg.

Cherchant des solutions pour sauver Tesla, Elon Musk va donc entrer en contact avec Google pour entamer les négociations d’un éventuel rachat avec Larry Page, le co-fondateur de Google.

Une offre à 11 milliards de dollars

Au cours des premières négociations, Google propose de racheter Tesla pour 6 milliards de dollars auxquels s’ajoutent 5 milliards supplémentaires pour l’agrandissement des usines.

De son côté Elon Musk souhaite avoir la garantie de conserver son poste de directeur durant au moins 8 ans.

Si Google n’a apporté aucune confirmation à ces échanges, Larry Page indiquant ne pas vouloir « spéculer sur des rumeurs », plusieurs sources ont indiqué à l’auteur que le groupe américain avait accepté les grandes lignes de l’accord avec Tesla.

Une sortie de crise qui annule les négociations

Alors que les négociations se poursuivent dans les semaines suivantes, la situation de Tesla s’améliore. Les Model S commencent à être livrées en grande quantité et le constructeur parvient même à dégager un bénéfice de 11 millions de dollars au cours du premier trimestre. Sorti de la crise, Tesla décide finalement d’interrompre les négociations avec Google pour garder son indépendance.

De son côté, Google a raté une belle affaire puisque la capitalisation de Tesla est aujourd’hui estimée à 26 milliards de dollars… En tout cas, on se demande si Tesla aurait eu le même avenir s’il avait été véritablement repris par Google.

Notez cet article