Si le salon de Tokyo est souvent assimilé à la voiture, il intègre également les segments du deux-roues et des gros utilitaires. L’occasion pour Daimler de présenter son premier poids-lourd électrique et d’annoncer le lancement d’e-Fuso, une nouvelle marque dédiée à ses modèles « zéro émission ».

Alors qu’il lançait récemment la production de son premier camion électrique, le Fuso e-Canter, le groupe allemand passe à la vitesse supérieure en révélant à Tokyo le e-Fuso Vision One, un concept annonçant un futur poids-lourd électrique.

Capable d’embarquer jusqu’à 11 tonnes de charge utile pour une masse totale de 23 tonnes le e-Fuso Vision One peut embarquer jusqu’à 300 kWh de batteries, soit de quoi parcourir jusqu’à 350 km en une seule charge.

Motorisation ou modes de recharge… Daimler ne donne pas plus d’information quant aux caractéristiques du véhicule. Idem en termes de commercialisation même si la marque a bien confirmé qu’elle souhaitait faire du e-Fuso Vision One un futur modèle de série.

Quid du TCO ?

Alors que Daimler promet une économie de 1000 euros tous les 10.000 km en coût d’exploitation pour son petit Fuso e-Canter, on s’interroge sur l’équation économique du futur modèle de Daimler.

D’une part, il y aura vraisemblablement un gros surcoût à l’achat lié à la batterie auquel viendront s’ajouter des adaptions pour les exploitants, tant en termes de recharge que de maintenance. D’autre part, il y a une baisse de rentabilité avec cette version électrique qui embarque près de deux tonnes de marchandises en moins qu’un diesel équivalent. Cela parait peu mais dans un secteur du transport routier de marchandises en forte tension sur les prix, chaque centime compte.

Que ce soit Daimler ou Tesla avec son futur poids-lourd électrique… si les constructeurs ne parviennent pas – à minima – à aligner les prix de leurs modèles électriques sur ceux des équivalents diesel, il faudra impérativement trouver d’autres leviers pour porter le marché à ses débuts. Déjà réclamée par le GART (Groupement des autorités responsables de transport) dans le domaine du bus, un mécanisme de subventions pour les camions et poids-lourds électriques et le déploiement des infrastructures de charge correspondantes s’avère indispensable pour assurer le décollage de cette nouvelle filière.

Notez cet article