Mis au point par Airbus, Siemens et Rolls Royce, l’e-Fan X réalisera son premier vol en 2020 après une campagne d’essai au sol.

Pour développer leur prototype, les trois partenaires utiliseront un avion d’essai BAe 146 dont quatre réacteurs seront remplacés par un moteur électrique de deux mégawatts de puissance. « Des dispositions seront prises pour remplacer une deuxième turbine par un moteur électrique une fois que la maturité du système aura été démontrée » indique le communiqué des trois partenaires qui comptent s’appuyer sur l’expertise de chacun pour faire avancer le projet.

Publicité


Airbus se chargera ainsi de l’intégration globale du système de propulsion hybride et des batteries tandis que Rolls Royce fournira le turbomoteur, générateur de deux mégawatts et l’ensemble de l’électronique de puissance. Siemens s’occupera enfin des moteurs électriques, du convertisseur et du système de distribution de puissance. Les phases de décollage et de montée en altitude seront soutenues par des batteries lithium-ion, chacune d’elles disposant d’une puissance de 700 kilowatts.

« L’E-Fan X constitue une nouvelle étape importante de notre objectif de faire du vol électrique une réalité dans un futur proche. Les leçons que nous avons tirées d’un long passé de démonstrateurs de vol électriques, qui a commencé avec le Cri-Cri, puis l’e-Genius et l’E-Star et a atteint son apogée avec, plus récemment, l’E-Fan 1.2, associées aux fruits de la collaboration E-Aircraft Systems House avec Siemens, ouvriront la voie à un avion commercial monocouloir hybride sûr, efficient et économique », a expliqué Paul Eremenko, en charge des technologies chez Airbus.

Pour les trois partenaires, la technologie hybride doit permettre de réduire les émissions de CO2 de 60 % et celles d’oxydes d’azote de 90 %. En termes d’émissions sonores, le recours à l’électrique doit également permettre de réduire le bruit de 75 %. Car au-delà de l’aspect écologique de l’hybridation, il s’agit également de tirer un profit commercial de cette nouvelle génération d’avions silencieux qui pourraient permettre de rapprocher les aéroports des zones urbanisées avec beaucoup moins de contrainte.

Rendez-vous en 2020 pour voir l’e-Fan X en vol.

Publicité