Disque vert

Le disque vert c’est une durée de stationnement gratuite pour les voitures écologiques. Le club des Voitures Ecologiques a fait parvenir un courrier de présentation de ce dispositif, adressé aux maires des communes de France.

Nous demandons maintenant à nos chers internautes ce qu’ils pensent de cette mesure en faveur des voitures écologiques ou propres.

Publicité


Il est proposé d’examiner le disque vert en partant du principe que :

  • l’espace public va en s’amenuisant dans toutes les métropoles du pays, et le stationnement devient une problématique majeure d’utilité publique ;
  • le quotidien des français, ce n’est pas l’achat d’une voiture mais garer cette dernière ;
  • 30% des gaz à effets de serre sont liés au secteur des transports ;
  • la lutte contre les polluants locaux (NOx, particules…) devient un enjeu de santé public incontournable.

L’objectif est de donner aux villes un levier d’accélération pour l’acquisition par les citoyens de voitures écologiques. Il s’agit d’offrir, aux utilisateurs de voitures propres, une durée de stationnement en voirie (habituellement 1h30). Sont considérés comme propres, les véhicules GPL, GNV, bioéthanol E85, électriques, hybrides, petits véhicules de moins de 3 mètres ou utilisés en auto-partage.

Après délibération du conseil municipal, les ayant droits se déplacent en mairie pour retirer le support sur présentation de la carte grise. L’apposition d’un macaron renseigné de la plaque d’immatriculation facilite les contrôles.

Les villes de Bordeaux (33), Alès (30), Puteaux (92), Creil (60), Tassin-la-Demi-Lune (69), Orléans (45), Avignon (84), Chamalières (63) et Caen (14) ont d’ores et déjà adopté ce dispositif et de nombreuses villes étudient sa mise en pratique.

Depuis le 1er janvier 2012, les dispositifs de contrôle du stationnement sont européens. C’est une occasion de plus pour les villes de mettre en place le dispositif.

Ainsi, chers fidèles internautes d’Automobile-Propre, nous souhaiterions solliciter vos avis sur les questions suivantes :

  1. Les collectivités locales doivent elles aussi participer à une diffusion plus large des voitures propres dans les villes ?
  2. Le stationnement est il un levier à disposition des Maires pour agir sur l’évolution du parc automobile vers des voitures écologiques (qui aujourd’hui représentent moins de 1% du parc) ?
  3. Les collectivités doivent-elles respecter la Loi Grenelle 1 article 13 disant : « les collectivités territoriales favoriseront la mise en place du disque vert en zone de stationnement payant » ?

Une chose est sure, si cette mesure était appliquée, elle serait un argument de plus en faveur d’un achat de véhicule électrique plus spécifiquement et propre en général. Merci aux communes ayant déjà mis en place le système et à toutes celle qui vont le faire !

Publicité