Detroit Electric, l’un des plus anciens constructeurs d’automobiles électriques au monde acte sa renaissance en annonçant trois nouveaux modèles haut-de-gamme d’ici 2021 : une supercar dans un premier temps, puis une berline et un SUV. De quoi faire un peu de concurrence à Tesla.

Jusqu’à 800 km d’autonomie théorique et des performances qui doivent rivaliser avec la Porsche 911 ou la McLaren 720S : la supercar que Détroit Electric lancera dès l’année prochaine aura de quoi impressionner. Elle sera développée à partir d’une plateforme exclusive et devrait être une version améliorée de la SP-01, jamais mise en production.

La version de base devrait disposer d’environ 500 km d’autonomie, mais une déclinaison plus performante proposera très certainement un rayon d’action étendu à 800 km. L’origine des batteries n’a cependant pas été dévoilée. Le constructeur espère en vendre un millier d’exemplaires. Detroit Electric va devoir mettre les bouchées doubles pour proposer des performances ahurissantes car son prix le sera tout autant : 200 000 euros.

Un SUV de luxe pour 2019

Si ce modèle viendra sûrement se positionner face au Tesla Model X sur le plan technique, il coûtera deux fois plus cher que son concurrent. D’après le directeur technique de Detroit Electric Richie Frost, le futur SUV sera vendu à un prix comparable à la Bentley Bentayga, actuellement commercialisée à partir de 182 000 euros. «La technologie et le design de nos voitures surclasseront tout » assure le responsable.

Vendre 50 000 unités par an et par modèle

Le constructeur, fondé à Détroit en 1907, disparu avant la seconde guerre mondiale puis ressuscité en 2008, dispose d’usines au Royaume-Uni et en Chine. Après avoir tenté sans succès de mettre son roadster électrique SP01 en production, la marque espère vendre 50 000 exemplaires de son SUV et de sa berline chaque année. Les trois modèles sont actuellement toujours en phase de conception. Les premiers véhicules destinés aux essais devraient sortir des usines au cours de l’année prochaine et seront suivis des tests d’homologation.

Détroit Electric espère propager sa gamme dans le monde entier : elle cible 30% de ventes en Europe, 30 % en Asie et 30 % aux États-Unis. La marque veut d’abord se concentrer sur les modèles à conduite à droite pour se consacrer un an plus tard aux modèles à conduite à gauche.

Detroit Electric : une berline, un SUV et une supercar d’ici 2021
Notez cet article