voiture hydrogène

Ce titre est provocateur mais il cache la vision d’un avenir brillant pour l’industrie automobile et nucléaire. Pour sûr, tout le monde ne partagera pas ces idées…

La France a tous les potentiels technologiques et industriels pour être le fer de lance mondial d’une révolution énergétique. Cela stimulerai la création d’entreprises, d’emplois et de richesses à des niveaux inimaginables aujourd’hui. Il manque aujourd’hui deux choses : la prise de conscience des Français et le courage politique. C’est surtout ce dernier qui fait cruellement défaut. Nous avons un rendez-vous avec l’histoire et nous risquons de le manquer.

Si un jour une masse critique d’élus s’empare de ce sujet, comment pourraient-ils définir simplement l’objectif ? L’objectif est simple : la France doit s’affranchir définitivement du pétrole, du gaz et du charbon, avec toutes les guerres, les pollutions et les crises économiques qui en découlent.

Première étape : s’affranchir du pétrole. Nous touchons ainsi au déficit commercial, l’automobile, son industrie et ses emplois. En France, sur 70 milliards de déficit commercial, 48 milliards sont dus a nos achats de pétrole. Plus de deux millions d’emplois dépendent de l’industrie automobile.

Si vous avez entendu parler des voitures électriques à batteries au lithium, vous connaissez sans doute moins les voitures électriques utilisant des piles à combustible à hydrogène. Ce sont des véhicules qui seront commercialisés en 2015 en Allemagne, au Japon et aux États-Unis. Vous pourrez recharger ces véhicules électriques en moins de trois minutes et bénéficier d’une autonomie de 500 km !

Vous pourrez les voir au Mondial de l’Automobile au Pavillon 2.1 au stand 209 de l’European Hydrogen Tour / H2 Moves. Si vous étiez au mondial de l’automobile  le vendredi 29 septembre 2012, vous auriez même pu tester quatre types de véhicules Mercedes, Toyoya, Honda et Hyundai.

Vous noterez l’absence complète des constructeurs français. À part quelques prototypes, Renault et PSA ne sont pas au niveaux de leurs concurrents. Le plus étrange, c’est que Carlos Ghosn, PDG de l’Alliance Renault Nissan est convaincu que les voitures électriques seront à pile à combustible !

Mais c’est surtout Nissan qui est en pointe sur le domaine. Non seulement Nissan commercialise actuellement une voiture électrique 100 % batteries, mais projette de lancer en 2015 une voiture électrique pile à combustible hydrogène. La Nissan Terra que vous pourrez voir au Mondial, préfigure le futur modèle.

En dehors de la très attendue voiture électrique Zoé, Renault n’a rien de prévu au niveau des voitures électriques pile à combustible Hydrogène.

C’est un véritable scandale politique, car l’industrie automobile française pourrait se relancer avec cette rupture technologique. Nos élus et ministres ne sont pas conscients que le PDG de Nissan investit dans l’avenir de l’industrie automobile japonaise, mais que le PDG de Renault prépare des délocalisations massives de l’industrie automobile française. Les deux PDG sont la même personne : Carlos Ghosn. L’Etat français est actionnaire de Renault, qui est actionnaire de Nissan. Mais l’Etat actionnaire ne sécurise pas l’avenir de Renault !

Si la voiture électrique est une filière d’avenir, pourquoi le nucléaire est-il une filière d’avenir ? Pour produire de l’Hydrogène, il faut de l’électricité et de l’eau. Par l’électrolyse de l’eau, nous produisons de l’hydrogène. Mais si l’électricité est produite avec du charbon ou du gaz, notre objectif est manqué. Le seul moyen de produire massivement de l’hydrogène est d’utiliser… des centrales nucléaires. La distribution sera simple en France, car nous disposons du réseau gazier le plus capillaire au monde.

Si nous réussissons ce pari de s’affranchir du pétrole, du gaz et du charbon, le bénéfice pour la France sera rapide, y compris pour nos élus. En effet, si vous garantissez le prix de production de l’électricité et de l’hydrogène, vous garantissez le prix du plein à la pompe. Ce genre de garantie sur le pouvoir d’achat des Français et la création d’emplois et de richesse associés, peut vous garantir une réélection…

Deuxième étape : s’affranchir de l’uranium. En effet, la France est leader dans la fusion nucléaire, notamment la fusion nucléaire par laser, qui utilise…l’hydrogène deutérium, issu de l’eau. Je développerai ce deuxième point dans un prochain article.

Article original paru sur Economie Matin

Comment la France peut s’enrichir avec la voiture électrique et le nucléaire
Notez cet article