La Citroën DS5 hybride gris galéna de François Hollande

François Hollande a choisi la Citroën DS5 Hybrid4 comme voiture officielle pour défiler sur les Champs-Elysées lors de son investiture à la Présidence de la République le 15 mai.

Le choix de la DS 5 Hybride Diesel permettra au nouveau Président de peaufiner son image. En effet, alors que les chefs d’état du monde entier (ou presque) se déplacent en Mercedes Class S avec de gros moteurs V8, le nouveau Président français a choisi un véhicule du segment D avec motorisation hybride et diesel (4-cylindre de 2l). En cette période de crise et de « downsizing », ce choix paraît judicieux. Rappelons qu’en 2007, le Président Sarkozy avait choisi la Peugeot 607 Paladine, une voiture « concept » de Peugeot.



La DS5 Hybrid4 consomme peu et ne rejette que 99 g de CO2 aux 100 km, ce qui plaira aux écologistes et à nos lecteurs. Elle est fabriquée en France, dans les usines PSA de Sochaux (fief électoral de Pierre Moscovici, le directeur de campagne du président élu), ce qui rassurera les syndicats.

Ce n’est pas vraiment un véhicule haut de gamme, puisque c’est la C6 qui coiffe la gamme Citroën, et convient donc à l’image d’un président de gauche. Mais d’un autre coté, la DS5 Hybrid4 représente le sommet de la technologie automobile française actuelle, et reflète une certaine idée de la France, avec un design très éloigné des voitures haut de gamme allemandes.

Mais surtout, c’est une reconnaissance officielle de la motorisation hybride électrique. Il s’agira d’une voiture de série de couleur « gris galéna » métallisé. La seule « option » sera l’installation d’un toit ouvrant au-dessus des sièges arrières, ce qui permettra au nouveau chef de l’Etat de saluer la foule debout dans la voiture.

Espérons donc que la DS5 roulera en mode 100% électrique durant les moments les plus médiatisés de son parcours. Cela ferait une belle vitrine pour la motorisation hybride électrique.