Souhaitant accélérer ses travaux dans le domaine des véhicules hybrides et hybrides rechargeables, le groupe tricolore PSA annonce la création d’une nouvelle co-entreprise dédiée avec l’équipementier Punch Powertrain.

Face à la nouvelle réglementation CO2 imposée par l’Europe, l’électrification des gammes est devenue un sujet majeur pour l’ensemble des constructeurs. PSA n’échappe évidemment pas à la règle. Après avoir lancé il y a peu sa nouvelle offre hybride rechargeable, le groupe tricolore continu d’avancer et annonce le lancement d’une nouvelle co-entreprise en lien avec Punch Powertrain.

Baptisée « Punch Powertrain PSA e-transmissions », cette nouvelle joint-venture sera majoritairement détenue par Punch Powertrain (61 %) et sera chargée de fabriquer la transmission à double embrayage révolutionnaire DT2 de l’équipementier. Appelée à équiper les modèles des différentes marques du groupe, celle-ci sera aussi bien destinée aux véhicules hybrides légers fonctionnant en 48 volts (MHEV) qu’aux véhicules hybrides rechargeables.

« Punch Powertrain apportera toutes les activités liées à sa ligne de produit DT2, y compris les fonctions d’ingénierie, de fabrication et de support au meilleur niveau mondial à la nouvelle entité qui devrait être opérationnelle d’ici le troisième trimestre 2020 » précise le communiqué de PSA. En parallèle, Punch Powertrain prévoit de transférer au sein de la nouvelle entité juridique ses installations actuelles situées à Sint-Truiden, en Belgique, et à Eindhoven, aux Pays-Bas.

Publicité


En pratique, « Punch Powertrain PSA e-transmissions » est la seconde joint-venture lancée par les deux entreprises. Intitulée « Punch Powertrain PSA e-transmissions assembly » et fondée en avril 2019, la première prévoit la fabrication de la future génération de transmissions électrifiées (e-DCT) au sein de l’usine PSA de Metz à compter de 2022.

Publicité