En lien avec ses trois partenaires locaux SAIC, FAW et JAC, le groupe Volkswagen va investir 15 milliards d’euros pour développer son offre électrique en Chine d’ici 2024.

Après avoir annoncé l’an dernier un plan de 33 milliards d’euros pour soutenir son offensive électrique à l’échelle mondiale, le groupe Volkswagen vient de franchir une nouvelle étape. En marge du salon de l’automobile de Pékin, le constructeur a débloqué une nouvelle enveloppe de 15 milliards d’euros pour développer la mobilité électrique en Chine. Un investissement que le géant allemand partagera avec SAIC, JAW et JAC, trois constructeurs locaux avec lesquels il détient plusieurs coentreprises.

Pour Volkswagen, l’objectif est de lancer une gamme de 15 modèles électriques et hybrides rechargeables en Chine d’ici 2025. Souhaitant notamment augmenter sa participation au sein de la joint-venture JAC Volkswagen, le constructeur prévoit de lancer cinq nouvelles voitures électriques d’ici 2025 et de construire une nouvelle usine de production à Hefei, au sein de la province de l’Anhui. En parallèle, les premiers véhicules conçus sur la nouvelle plateforme MEB du groupe seront mis en production dans les usines de Foshan et d’Anting à compter du mois d’octobre. La capacité annuelle des deux sites atteindra 600.000 véhicules.

Également actif dans le domaine des batteries, Volkswagen développe ses partenariats avec des fabricants locaux. Estimant la demande en batteries en Chine à 150 GWh/an d’ici 2025, le constructeur est récemment entré au capital de Gotion. En matière de fourniture, le Volkswagen équipe depuis cette année l’ensemble de ses modèles chinois avec des batteries CATL. A123 a également été choisi comment second fournisseur.

Publicité


Publicité