Marque du groupe Volkswagen, Porsche annonce avoir pris une participation minoritaire au sein de la société croate Rimac Automobili, spécialisée dans les composants et les supercars électriques. Un savoir-faire sur lequel la marque allemande compte s'appuyer pour le développement de ses futurs modèles.

La participation de Porsche est limitée, seulement 10 %, mais reste le symbole d’une véritable transition au sein de la marque allemande qui s’apprête à lancer sa première sportive électrique : la Porsche Taycan.

Fondé en 2009 par Mate Rimac, Rimac Automobili s’est fait connaitre grâce à ses supercars électriques aux performances impressionnantes. Révélée début mars lors du salon de Genève, le second modèle du constructeur, la C-Two, annonce près de 2000 chevaux de puissance et 412 km/h de vitesse maximale. D’une capacité de 120 kWh, la batterie autorise 650 km d’autonomie en cycle NEDC et se recharge en seulement 30 minutes en 250 kW.

Basée à Zagreb, l’entreprise emploie aujourd’hui 400 personnes et, outre ses supercars, se concentre sur le développement de composants – batteries et groupes motopropulseurs – et de nouvelles interfaces numériques homme-machine.



« En développant des supersportives électriques deux places comme le Concept One ou la C Two, en plus de systèmes de base de la voiture, Rimac a démontré de manière impressionnante ses compétences en matière d’électromobilité » précise Lutz Meschke, membre du directoire de Porsche. « Nous pensons que les idées et l’approche de Rimac sont très prometteuses, c’est pourquoi nous espérons une collaboration proche avec la société sous forme d’un partenariat autour du développement ».