L’ACEA a voulu mettre en évidence, par le biais de cartes interactives, le lien entre l’accès à la mobilité branchée (électriques + hybrides rechargeables) et la richesse intérieure des 27 États membres de l’UE et du Royaume-Uni.

Une première représentation de l’Europe affiche la part des modèles rechargeables dans les ventes de voitures particulières en 2019 pour ces territoires.

La seconde, qui apparaît à sa place en cliquant sur un bouton, indique leur PIB par habitant, également par tranche : 0-20 000 euros, 20 000-30 000 euros, 30 000-45 000 euros et 45 000-80 000 euros.

En plus de distinguer visuellement la situation de chaque pays grâce à un code couleur, passer la souris sur un territoire permet d’obtenir ses valeurs précises pour les 2 informations.



Selon l’association des constructeurs européens d’automobiles, une part moyenne de 3 % des voitures particulières était réservée en 2019 aux modèles électriques et hybrides rechargeables.

Avec de grandes disparités, puisque 11 États sont crédités d’un pourcentage inférieur à 1 %, dont 7 se situent même sous les 0,5 %. Ainsi l’Estonie, la Lituanie, la Slovaquie, la Grèce et la Pologne qui présentent des PIB par habitant compris entre 13 780 et 21 160 euros.

Concrètement, 80 % des voitures rechargeables vendues en Europe l’année dernière ont été immatriculées dans 6 pays. Figurent dans le Top 5 des plus grands marchés l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Espagne où le PIB par habitant s’inscrit dans une fourchette de 26 440 à 41 510 euros.