Dévoilée l’année dernière au CES de Las Vegas, le SUV électrique M-Byte de Byton est revenu dans une version proche de celle produite en série dans quelques mois, avec un programme de commercialisation qui se précise pour une gamme de 3 véhicules.

Lors de l’essai sur place de l’engin en janvier 2018, en passager, Automobile Propre avait déjà remarqué le gigantesque écran légèrement incurvé conçu par l’équipementier français Faurecia et qui enflamme à nouveau les médias cette année.

Avec 49 ou 48 pouces de diagonale, il s’étend d’un bout à l’autre du pare-brise et constitue un record dans le monde automobile que la prochaine commercialisation du M-Byte permettra d’officialiser. L’appareil trouvera aussi sa place dans la berline K-Byte qui s’appuiera sur la même plateforme.

De la fonction GPS à la diffusion de films, le vaste panorama offert sera le support à d’utiles informations comme d’une multitude de formules de divertissements. Ces dernières témoignent des fonctions autonomes qui vont être progressivement développées sur les productions de Byton, jusqu’à permettre à tous les occupants de ne plus s’occuper de la route. A bord, ce sont 5 écrans au total, dont l’un au centre du volant, qui trouvent leur place dans l’habitacle.

La feuille de route de l’entreprise prévoit l’ouverture dans quelques jour d’une première concession, installée à Shanghai. Une centaine de M-Byte ont déjà été produits pour la démonstration. Les 1.500 salariés que compte déjà l’entreprise s’activent pour une commercialisation du SUV dans quelques mois, avec une grille des prix qui démarrerait à environ 40.000 euros. La berline K-Byte serait lancée en 2021, suivi 2 ans plus tard par un troisième modèle dont on ne connaît quasiment rien à ce jour, pas même le nom.

Voiture électrique : Byton précise son programme au CES Las Vegas
4 (80%) 5 votes