Préparant l'arrivée de son premier modèle 100 % électrique, le constructeur anglais veut développer une nouvelle génération de moteurs électriques dépourvue de terres rares.

Baptisé Octopus (Optimised Components, Test and simulatiOn, toolkits for Powertrains which integrate Ultra high-speed motor Solutions), le programme associe Bentley à 9 autres partenaires. Etalé sur trois ans et financé par OLEV, un organisme d’état britannique dédié aux véhicules à faibles émissions, il prévoit le développement d’une nouvelle génération de moteur électrique. Plus performant que les motorisations actuelles, ce moteur se passerait notamment de terres rares mais aussi des traditionnelles bobines de cuivre qui seraient remplacées par un nouveau matériau recyclable.

Première application en 2026

Intégré à la feuille de route « Bentley Beyond 100 », visant à faire de Bentley une marque de luxe durable, le programme Octopus aboutira à une première application en série à horizon 2026. Un lancement qui devrait coïncider avec l’arrivée de la première voiture électrique de Bentley.



D’ici là, la marque devrait progressivement étendre sa gamme électrifiée. Alors qu’il propose déjà la Bentayga hybride rechargeable, le constructeur prévoit d’intégrer une alternative hybride sur chacun de ses modèles d’ici à 2023.