apple-car

Plombé par des querelles internes et des divergences sur les choix stratégiques à réaliser, Apple a largement réduit ses ambitions dans le domaine automobile.

L’Apple Car sera-t-elle commercialisée un jour ? Rien n’est moins sûr ! Selon Bloomberg, le géant à la pomme aurait revu ses ambitions automobiles à la baisse, le média américain évoquant plusieurs centaines de postes supprimés et une nouvelle direction aux orientations bien différentes du projet initial.

Né il y a deux ans sous le nom de code « Titan », le projet automobile d’Apple visait au lancement d’un première Apple Car électrique et autonome avec un objectif ambitieux, celui de créer une révolution dans le monde automobile similaire à celle de l’iPhone dans le monde de la téléphonie mobile.

Disputes internes

Alors que Steve Zadesky, chef de projet du projet « Titan », quittait son poste en début d’année, Bloomberg pointe du doigt un projet aujourd’hui à la dérive, plombé par des querelles internes et un manque de management. Des disputes liées aux divergences des dirigeants sur les décisions stratégiques à adopter qui ont conduit au départ de plusieurs centaines d’ingénieurs sur une équipe qui en compte environ un millier.



« C’est un échec incroyable en matière de leadership », résume une source anonyme à Bloomberg.

Vers une solution logicielle pour les voitures autonomes

Plutôt que de développer sa propre voiture, la firme à la pomme a dernièrement recentré son projet vers la mise en place d’un système de conduite autonome. Objectif : se positionner en tant qu’équipementier en partenariat avec différents constructeurs.

L’avenir du projet « Titan » reste néanmoins plus qu’incertain. Selon Bloomberg, ses dirigeants ont jusqu’à fin 2017 pour prouver qu’il peut être viable au sein du groupe Apple.