Essayer Voilà à quoi ressemble la future voiture électrique d’Uber ?

Configurez votre véhicule Voilà à quoi ressemble la future voiture électrique d’Uber ou demandez un essai gratuitement.

Après les bus et fourgons, la start-up britannique Arrival présente sa première voiture électrique. Comme annoncé au printemps 2021, il s’agit d’un modèle dédié aux usages de taxi et VTC, conçu en partenariat avec Uber.

Après avoir coopéré avec UPS et Royal Mail pour le développement de son fourgon, Arrival s’est associé en mai 2021 à Uber pour sa première voiture. Un modèle électrique conçu spécifiquement pour les chauffeurs de taxi ou VTC, et leurs clients. Les premières images du véhicule viennent d’être présentées et les prototypes feront leurs premiers kilomètres en 2022, avant une mise en production en 2023. Dans les temps pour le principal client, Uber, qui compte électrifier à 100 % sa flotte londonienne d’ici 2025.

Les détails techniques restent plus que discrets et l’on doit se contenter pour l’heure du style du véhicule. La « Uber Car » a une apparence de monospace, aux lignes épurées et anguleuses, sur des proportions compactes, et de grandes surfaces vitrées. Par contre, on reste sur un accès traditionnel à l’arrière. Pas de porte coulissante ou de suppression du pied milieu au programme.

Le style intérieur est épuré, façon Tesla Model 3, avec une planche très horizontale juste occupée par un bandeau d’aérateurs et un grand écran central de 13 pouces. Le siège du passager avant peut se rabattre et glisser sous la planche. De quoi installer directement dans l’habitacle quelques bagages en complément du coffre. Ce dernier est en effet réduit par la disposition très reculée du second rang, avec un choix axé sur l’espace pour les occupants. Sur le détail des aménagements intérieurs, Arrival évoque une caméra de surveillance intérieure ou encore des matériaux (sièges, sol) facilitant l’entretien.

Sur le plan mécanique, la Arrival Car devrait reprendre une partie des composants du fourgon. Quant à la production, elle suivra la philosophie de l’entreprise avec de petites usines installées au plus près des marchés potentiels plutôt que de très grands sites centralisés.

Conçue en partenariat avec Uber ne signifie toutefois pas qu’elle sera réservée aux chauffeurs de la plateforme américaine. D’autres entreprises auront également accès à ce véhicule.

Avis de l'auteur

La Grande-Bretagne a longtemps fait figure d’exception avec le célèbre taxi noir, un des rares modèles entièrement dédiés à l’usage de taxi. Mais le principe semble vouloir s’étendre. Non pas par la volonté d’internationalisation de LEVC pour son taxi anglais, mais bien par les plateformes de type Uber.

L’étendue géographique de leur réseau, la taille de leur flotte de véhicule et surtout leur puissance financière leur permet à présent de pousser au développement de véhicules entièrement dédiés à leur usage. Tel que cette Arrival Car ou la BYD D1 conçue en Chine pour Didi.