Daimler vient de présenter en première mondiale son Urban eTruck, un camion électrique de 26 tonnes destiné aux activités de distribution.

Basé sur le même châssis que le porteur classique proposé par Mercedes, avec quelques modifications, l’Urban eTruck est animé par deux moteurs électriques de 125 kW et 500 Nm. Il puise sont énergie d’un pack batteries lithium-ion composé de trois modules et doté d’une capacité totale de 212 kWh.

En termes d’autonomie, le constructeur revendique jusqu’à 200 kilomètres, soit de quoi assurer une tournée complète de livraison. Daimler insiste également sur la modularité de sa batterie. « Selon l’autonomie désirée, le pack batterie peut être personnalisé en ajoutant ou en enlevant des modules » précise le communiqué du constructeur. Côté recharge, l’Urban eTruck fait appel au standard Combo CSS 2 et encaisse jusqu’à 100 kW de puissance, soit une recharge complète en 3 heures environ.

urban-etruck-schema

Publicité


Doté d’une capacité de chargement quasi identique à celle d’un modèle thermique équivalent, l’Urban eTruck sera amené à compléter la gamme d’utilitaires électriques du constructeur aujourd’hui composée du Vito e-Cell (apparemment en fin de commercialisation) et du Fuso Canter E-Cell. Pour ce dernier modèle, le constructeur mène actuellement une expérimentation grandeur nature à Stuttgart en Allemagne avec une centaine d’exemplaires. Animé par un moteur de 110 kW et alimenté par une batterie de 48 kWh, le Canter E-Cell est un modèle de plus petit gabarit doté d’une autonomie d’environ 100 kilomètres.

Fuso Trucks; Fuso Canter E-Cell im Flottentest; voll-elektrischer Leicht-Lkw; lokal emissionsfreier Antrieb; Hermes; Stadt Stuttgart ; Fuso Trucks; Fuso Canter E-Cell fleet trail; all-eletric light-duty; locally emission-free drive truck; Hermes; Stuttgart;

Doté d’une autonomie de 100 kilomètres, le Fuso Canter e-Cell est déjà commercialisé par Daimler

Présenté en tenue de camouflage, le Mercedes Urban eTruck devrait faire l’objet d’expérimentations au cours des prochains mois afin de valider les technologies embarquées avant sa commercialisation dont la date n’est pas annoncée. Surtout, le constructeur devra parvenir à diminuer le coût des batteries, les prix à l’achat actuels représentant aujourd’hui le principal frein des acteurs du transport et de la logistique.

Un nouveau marché

Alors que la sortie du diesel au coeur des villes suit son cours, Daimler, comme d’autres constructeurs, se voit contraint et forcé de travailler au développement de technologies alternatives.

Dans le domaine du camion électrique, la présentation de l’Urban eTruck est un peu un retour aux sources pour le constructeur allemand qui avait déjà fabriqué des utilitaires électriques entre 1901 et 1906, époque ou électrique et thermique jouaient au coude à coude. A l’époque, le camion électrique le plus performant du constructeur pouvait transporter jusqu’à 4 tonnes de marchandises sur une distance de 70 kilomètres et à une vitesse limitée à 20 km/h…

 

 

Publicité