Mercedes-Benz eSprinterMercedes-Benz eSprinter

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une suite possible aux appels du pied effectués l’année dernière par Dieter Zetsche, PDG en fin de règne de Daimler, et Elon Musk, chacun donnant l’impression de répondre à une invitation de l’autre.

« Peut-être intéressant de travailler avec Daimler/Mercedes sur un Sprinter électrique. C’est une excellente camionnette. Nous allons nous renseigner », avait ainsi tweeté en novembre dernier le boss de Tesla.

Dans sa conférence de presse d’hier, mercredi 6 février 2019, Dieter Zetsche a réactivé l’affaire, en rappelant l’intérêt du constructeur de Palo Alto pour le Sprinter électrique qui doit être commercialisé dès cette année. En particulier pour une flotte interne de fourgons de service. Le PDG de Daimler s’est dit « ouvert à la discussion ».

Entre les 2 dirigeants, la communication ne semble cependant pas très nette. Déjà annoncé avec une autonomie de 150 kilomètres, on peut imaginer que l’architecture du groupe motopropulseur du eSprinter a déjà été retenue.

Quel rôle Tesla pourrait-il avoir à présent dans ce projet, alors que Dieter Zetsche doit être remplacé au cours du présent semestre à la tête de Daimler ? Envisager une version avec une autonomie plus conséquente ? Revoir le GMP pour toute la gamme de l’utilitaire en différant sa commercialisation ? Adapter chez Tesla quelques dizaines d’exemplaires réservés à des besoins internes de service ? Réfléchir ensemble à un autre futur modèle professionnel électrique ?

Ce ne serait pas le premier rapprochement ponctuel entre les 2 entreprises. En 2010, Daimler avait investi pour près de 10% dans le capital de Tesla, pour finalement revendre ses parts en 2014 avec un substantiel bénéfice.

A suivre…