Pour améliorer l’autonomie de ses voitures électriques, Porsche va bientôt tester un convertisseur imprimé en 3D.

Situé entre le moteur électrique et la batterie, le convertisseur (ou onduleur) consomme lui aussi de l’énergie dans le cadre de ses fonctions. Afin de limiter les déperditions d’énergie, des chercheurs de l’Institut Fraunhofer ont développé un nouveau processus de fabrication que Porsche va rapidement tester dans ses voitures électriques.

Après de nombreuses études, les chercheurs réunis autour du projet sont arrivés à la conclusion que l’autonomie pourrait être améliorée en perfectionnant le refroidissement du convertisseur AC/DC. L’équipe de recherche a ainsi développé une pièce réalisée à partir de carbure de silicium et imprimée en 3D.



Vers un gain d’autonomie de 6 %

Cette nouvelle méthode de construction offre de nouvelles perspectives en matière de conception : les parois plus fines, mais tout aussi résistantes participent à l’amélioration du refroidissement. Ainsi, les voitures électriques ainsi équipées disposeraient d’une autonomie supérieure de l’ordre de 6 %.

L’institut Fraunhofer a déjà exprimé sa volonté de tester ce nouveau convertisseur avec Bosch. Porsche a également montré son intérêt, et l’utilisera dans « un nouveau groupe motopropulseur », qui pourrait lui aussi faire appel à l’impression 3D.