Norvège Leaf

La Nissan LEAF et la Tesla Model S ont été au top des ventes durant les trois derniers mois de 2013 en Norvège. Mais cet engouement commencerait à poser de réels problèmes logistiques…

Voies de bus autorisées, parking gratuit, suppression des taxes et des frais de péages, réduction des assurances, recharge gratuite… Les mesures incitatives mises en place par le gouvernement sont nombreuses, mais elles pourraient être supprimées…

En effet, la ville d’Oslo se voit aujourd’hui dépassée par le succès du véhicule électrique. L’un des problèmes entrainé par la surpopulation de VE (1 VE/160 habitants) touche notamment les bus qui se retrouvent bloqués dans leurs couloirs spéciaux par des files de VE.

La société de transports déclare : « Pour la société, ces retards ont un coût. Le temps perdu par des milliers de nos passagers bloqués dans la circulation est bien supérieur à celui gagné par quelques dizaines de conducteurs de voitures électriques »

Publicité


Une étude réalisée par l’Administration des routes publiques d’Oslo démontrerait que l’occupation de ces couloirs par les voitures électriques représenterait un taux de 85% en heures de pointe.

Si le gouvernement pourrait être tenté de faire marche arrière face au manque à gagné et aux problèmes rencontrés… il déclare ne pas y penser pour le moment : « Le marché pourrait s’effondrer et il serait alors difficile d’atteindre les objectifs climatiques que la Norvège s’est fixés. On doit augmenter le nombre de voitures électriques, pas le baisser ».

Vivement qu’on ait ce type de problème à gérer en France…

Publicité