Baptisée RAV4 Prime aux Etats-Unis, cette déclinaison hybride rechargeable se révèle bien plus musclée que la simple version hybride. En Europe, sa commercialisation est attendue courant 2020.

Cette fois ça y est ! Après avoir longtemps laissé entendre l’extension de sa gamme hybride rechargeable, Toyota entre dans une phase plus concrète et présente à l’occasion du salon de l’automobile de Los Angeles le Toyota RAV4 Prime.

Sans être exhaustive, la marque a donné quelques informations techniques. On apprend ainsi que cette version branchée reprendra le quatre cylindres 2,5 essence utilisé sur la classique version hybride mais avec une partie électrique beaucoup plus musclée. Au cumul, la marque communique sur une puissance grimpant jusqu’à 306 chevaux (225 kW) et sur un 0 à 100 km/h réalisé en 6,2 secondes. A comparer aux 222 chevaux proposés par la simple version hybride, le gain est important et devrait classer cette version Prime parmi les modèles les plus chers de la gamme.

Basée sur une technologie lithium-ion, la batterie autorise jusqu’à 60 kilomètres d’autonomie en une seule charge. A ce stade, sa capacité n’est pas précisée par le constructeur.

En termes de consommation, le constructeur annonce 6,0 l/100 km selon le cycle américain EPA.

Lancement en 2020

Aux Etats-Unis, le Toyota RAV4 Prime entamera ses livraisons à l’été 2020 et sera décliné en deux niveaux de finitions : SE et XSE. Au sein de la gamme Toyota, il rejoindra la Prius Prime, la voiture hybride rechargeable la plus populaire sur le marché américain. Plus de 15.000 exemplaires y ont été vendus depuis le début de l’année. Compte tenu de l’appétence des consommateurs américains pour les gros SUV, le modèle devrait plutôt bien marcher.

En Europe, la commercialisation du RAV4 hybride rechargeable est attendue au troisième trimestre 2020. Rejoignant une offre de SUV branchés de plus en plus large, il viendra notamment s’opposer aux modèles de PSA.