Pour tester ses Tesla Semi en conditions réelles, le constructeur va utiliser ses camions électriques pour ses propres besoins.

Le premier client du Tesla Semi sera la filiale Tesla Heavy Trucking. Elon Musk qualifiait il y a peu de « gigantesques » les coûts logistiques de l’entreprise. Il espère réaliser de substantielles économies en utilisant ses propres camions.

Ainsi, l’entreprise a récemment mis à jour sa page carrière. Elle propose des postes de techniciens affectés à la conduite des Tesla Semi. Ces postes à pourvoir sont situés dans plusieurs villes telles que Fremont, Stockton, Rocklin et Fresno en Californie ainsi que Reno dans le Nevada. La publication de ces offres d’emploi indique clairement que Tesla va assurer la liaison entre l’usine de Fremont et la Gigafactory Nevada.

Cet itinéraire de plus de 400 km sert à acheminer les batteries et les transmissions. L’autonomie du Tesla Semi est suffisante pour réaliser ce parcours. Ces éléments, que Tesla fabrique à la Gigafactory Nevada, seront transportés jusqu’à l’usine d’assemblage des voitures Tesla en Californie. Le président de Tesla Heavy Trucking, Jérôme Guillen, déclarait récemment que Tesla prévoyait d’être son propre client sur cet itinéraire.



De plus, Tesla va probablement mettre à profit sa technologie de conduite en convoi. Celle-ci permet ainsi de faire rouler 3 camions Tesla Semi ensemble pour en réduire les coûts d’exploitation. Le coût de roulage est de 1,51 $ par mile avec un camion fonctionnant au gasoil. Il passerait à 0,85 $ par mile avec un convoi de Tesla Semi.

Source : Electrek