Réunissant de nombreux acteurs du monde de la voiture électrique, la Zero Emission Transportation Association (ZETA pour les intimes) compte faire entendre d’une seule et même voix les revendications du secteur.

Fondée à l’initiative de 28 acteurs* du monde du véhicule électrique, dont des constructeurs spécialistes de l’électrique comme Tesla, Rivian ou Lucid ou le géant du VTC Uber, l’association ZETA entend faire pression sur l’administration américaine au lendemain de l’élection de Joe Biden à la tête des États-Unis. Outre l’augmentation des aides à l’achat accordées aux voitures électriques et le déploiement des infrastructures de recharge, la jeune association appelle à durcir les normes environnementales pour atteindre l’objectif de 100 % de véhicules électriques vendus sur le marché à l’horizon 2030.

Un nouveau président favorable à l’électrique

S’il ne prend officiellement ses fonctions à la tête du pays qu’à partir du 20 janvier 2021, Joe Biden a d’ores et déjà annoncé son soutien à la voiture électrique, promettant l’introduction de nouvelles incitations fiscales et une « expansion spectaculaire » du réseau de bornes de recharge.

« Nous pouvons dominer le marché des véhicules électriques, en construisant 550 000 stations de charge et en créant plus d’un million d’emplois ici, à condition que le gouvernement investisse davantage dans les recherches sur les énergies propres », a déclaré le président nouvellement élu. Des déclarations qui tranchent radicalement avec celles de son prédécesseur…



* ABB, Albemarle Corporation, Arrival, ChargePoint, ConEdison, Copper Development Association, Duke Energy, Edison International, Enel X, EVBox, EVgo, Ioneer, Li-Cycle, Lordstown Motors, Lucid Motors, Piedmont Lithium, PG&E Corporation, Proterra, Redwood Materials, Rivian, Siemens, Southern Company, SRP, Tesla, Vistra, Volta, Uber, WAVE