A l’occasion de la présentation de ses derniers résultats financiers, le groupe californien a confirmé être dans les « dernières étapes » du processus de sélection de sa future Gigafactory européenne.

Evoquée depuis plusieurs années par le groupe californien, la Gigafactory européenne de Tesla semble sur le point de se concrétiser. « Nous sommes aux dernières étapes de notre processus de sélection de site. Notre Gigafactory européenne devrait produire les Model 3 et Model Y » a déclaré le constructeur lors de la publication de ses derniers résultats financiers. « Nous espérons pouvoir annoncer prochainement l’emplacement de notre usine européenne pour une production en 2021 » a-t-il poursuivi.

En juillet dernier, Elon Musk avait déjà évoqué le projet et ses préférences. « L’Allemagne est un premier choix pour l’Europe. La frontière franco-allemande est peut-être pertinente, près du Bénélux » avait alors annoncé le dirigeant.

Destinée à compléter le site de Fremont, en Californie, et celui de Shanghai, où la production débutera dans les toutes prochaines semaines, la Gigafactory européenne permettra au constructeur de disposer de sites sur trois continents. Une façon de se rapprocher de la clientèle européenne, de réduire ses coûts mais aussi de simplifier son organisation logistique. Actuellement, les modèles de la marque destinés à l’Europe sont acheminés par bateau depuis la Californie.