La ville de Sceaux (Hauts-de-Seine) a publié un arrêté prévoyant la verbalisation des automobilistes oubliant de couper leur moteur essence ou diesel à l’arrêt.

C’est une mauvaise habitude qui énerve certains d’entre-vous, dont le maire de Sceaux. « Trop souvent, nous constatons que les moteurs des véhicules arrêtés sont laissés en marche, rejetant inutilement des gaz » constate Philippe Laurent, « alors même que les niveaux de pollution en Île-de-France sont extrêmement préoccupants. »

Ainsi, la commune francilienne a pris les devants avec un arrêté publié le 23 mai 2019. Celui-ci interdit « de maintenir en fonctionnement les moteurs thermiques des véhicules qui sont à l’arrêt en dehors de la circulation ou en stationnement ». Le texte prévoit une contravention de 4ème classe, soit 135 €, à tout contrevenant laissant son moteur tourner.

Certaines catégories de véhicules sont toutefois exemptées. Aussi, l’arrêté ne concerne pas les véhicules de secours, de service public ou camions frigorifiques.



D’autres mesures à suivre ?

Dans le cadre de sa concertation publique « Parlons ensemble de l’Environnement », Sceaux a présenté 18 mesures. Parmi elles, nous notons une « limitation d’utilisation des véhicules polluants » ou encore un développement de bornes de recharges.