La ville de Sceaux (Hauts-de-Seine) a publié un arrêté prévoyant la verbalisation des automobilistes oubliant de couper leur moteur essence ou diesel à l’arrêt.

C’est une mauvaise habitude qui énerve certains d’entre-vous, dont le maire de Sceaux. « Trop souvent, nous constatons que les moteurs des véhicules arrêtés sont laissés en marche, rejetant inutilement des gaz » constate Philippe Laurent, « alors même que les niveaux de pollution en Île-de-France sont extrêmement préoccupants. »

Ainsi, la commune francilienne a pris les devants avec un arrêté publié le 23 mai 2019. Celui-ci interdit « de maintenir en fonctionnement les moteurs thermiques des véhicules qui sont à l’arrêt en dehors de la circulation ou en stationnement ». Le texte prévoit une contravention de 4ème classe, soit 135 €, à tout contrevenant laissant son moteur tourner.

Certaines catégories de véhicules sont toutefois exemptées. Aussi, l’arrêté ne concerne pas les véhicules de secours, de service public ou camions frigorifiques.

Publicité


D’autres mesures à suivre ?

Dans le cadre de sa concertation publique « Parlons ensemble de l’Environnement », Sceaux a présenté 18 mesures. Parmi elles, nous notons une « limitation d’utilisation des véhicules polluants » ou encore un développement de bornes de recharges.

Publicité