En passe de devenir un acteur majeur du véhicule électrique, Rivian vient d'annoncer un nouvel investissement de 2,2 milliards d’euros afin de lancer la production des premiers véhicules.

Alors que certaines start-ups automobiles trinquent (Byton, Sono), d’autres décollent et dépassent leurs objectifs. En même temps, ce n’est pas une surprise, Rivian Automotive a suscité un engouement total, révélant un pick-up au look futuriste pionnier avant les annonces des Ford F-150 EV et Tesla Cybertruck.

De l’argent pour passer au concret

En 2019, Amazon et Ford avaient déjà misé gros sur la société, qui recevait près de 2,5 milliards d’euros. Cette semaine, la société a confirmé un nouvel investissement, à hauteur de 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros). Principalement composé de fonds d’investissement américains, ce tour de table compte également Amazon qui offre un nouveau coup de pouce au constructeur dans le cadre d’une commande de 100.000 utilitaires électriques dont les livraisons doivent débuter à compter de 2021.

Mais que signifie cette somme colossale ? Dans un contexte sanitaire et économique mettant le secteur automobile en crise, cela aidera Rivian à franchir l’étape suivante : la production. « Nous sommes concentrés sur le lancement des R1T, R1S et le véhicule Amazon », déclare le PDG RJ Scaringe.

Rivian prévoit en effet d’assembler son pick-up électrique R1T et le SUV R1S dans les prochains mois. D’abord pour les États-Unis, mais l’Europe est au programme. Un autre modèle serait également en préparation, le tout-terrain R2X, toujours électrique.

Rivian Amazon camionnette électrique

Amazon a commandé 100.000 utilitaires à Rivian