En cumulant modèles 100 % électriques et hybrides rechargeables, ce sont 2908 voitures branchées qui ont été immatriculées durant le mois d’août dans l'hexagone.

Si les immatriculations connaissent habituellement une accalmie au mois d’août, cela n’a pas été le cas cet année. Bousculé par les nouvelles contraintes imposées par le cycle WLTP – devenu officiellement la référence ce samedi 1er septembre – les ventes de véhicules neufs ont bondi de 40 % par rapport à l’an dernier.

Sur l’électrique, les chiffres mensuels révélés par le CCFA dénombrent un total de 1431 immatriculations, soit 13 % de mieux qu’à la même période en 2017. Pour l’hybride rechargeable, la progression est beaucoup plus importante. Surpassant pour la première fois les ventes de modèles 100 % électriques, les immatriculations du segment ont atteint 1477 exemplaires sur le mois écoulé. C’est deux fois mieux que l’an dernier.

Cumulées, les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables ont représenté 1.93 % des 150.391 immatriculations enregistrées sur le mois.

Publicité


Du côté des autres énergies, l’essence demeure largement en tête avec 81976 immatriculations, soit 54.5 % du marché. Avec 59.599 unités écoulées, le diesel reste sous les 40 %  tandis que l’hybride clôture le mois avec 5717 immatriculations, représentant un peu moins de 4%  des ventes.

Publicité