Il n’aura fallu qu’à peine plus de 2 ans au constructeur coréen pour passer ce seuil symbolique au niveau mondial.

Officiellement lancé en mars 2018, le Hyundai Kona électrique s’est écoulé aux 4 coins de la planète en précisément 103.719 exemplaires au 30 juin dernier. Les trois quarts de cette flotte circulent en dehors de Corée du Sud.

Le constructeur explique ce succès par l’autonomie (484 km en cycle mixte WLTP avec batterie 64 kWh), la capacité de recharge rapide de série (jusqu’à 100 kW de puissance), les dispositifs d’aide à la conduite au service de la sécurité, et la richesse d’équipement.

Cet engouement pour le Kona électrique encourage Hyundai dans sa feuille de route commerciale pour 2025. Elle prévoit à cette échéance et à l’échelle mondiale des ventes annuelles atteignant les 560.000 véhicules électriques à batterie de traction.

Sans doute les diverses distinctions accumulées depuis le lancement ont-elles eu une influence positive sur la perception de l’engin. Le Kona électrique a ainsi décroché les titres de : « Voiture électrique abordable de l’année 2018 » (Auto Express), dans le Top 10 de WardsAuto en 2019, « Meilleure voiture de l’année 2019 » (magazine espagnol ABC), « SUV nord-américain 2019 » outre-Atlantique.

En avril 2020, la première édition des prix TopGear Electric ont désigné le Kona électrique comme « Meilleure petite voiture familiale » à la suite d’un road trip réalisé en Europe (1.600 kilomètres en 24 heures). U.S.News & World Report en a aussi fait cette année son « Meilleur véhicule électrique ».