Le Lordstown Endurance veut aussi se tailler une part du gâteau dans le segment des utilitaires électriques. Il se dévoile pour la première fois à travers une illustration réaliste.

A la veille de la présentation du Tesla Cybertruck, Lordstown Motors a tenté d’occuper la scène médiatique et même de faire de l’ombre au géant de Palo Alto. Etonnante par son optimisme débordant, la marque américaine a alors dévoilé les premiers croquis de l’Endurance, un pick-up électrique aux grandes ambitions. Désormais, Lordstown livre des premières illustrations en 3D.

Pour donner du poids à son projet et gagner la confiance du public, Lordstown Motors livre donc un aperçu, toujours virtuel certes, de l’Endurance. L’occasion de se familiariser avec les dimensions et les formes du pick-up. A des années-lumière du coup de crayon hystérique du Tesla Cybertruck, l’Endurance adopte une forme plus conventionnelle, à l’exception de sa calandre pleine et des jantes qui laissent apparaître les moteurs électriques.



608 ch et 402 km d’autonomie

Les quatre unités installées proposeront une puissance totale de 608 ch, permettant à l’utilitaire de viser le 0-100 km/h en 5,5 secondes et la vitesse maximale bridée à 80 mph, soit 128 km/h. La capacité de la batterie n’a toujours pas été précisée, mais elle devrait supporter la charge pendant 402 km sur le cycle d’homologation de l’EPA. La recharge lente AC est donnée pour 10 heures (câble Type 2 avec un chargeur de 7 kW), ou jusqu’à 1,5 heure avec la charge rapide.

Relégué aux oubliettes par le Cybertruck, Lordstown Motors a toutefois annoncé avoir fait l’acquisition d’une ancienne usine General Motors dans l’Ohio et vise un volume de production de 20 000 exemplaires dès l’année prochaine.